Les jeux Nintendo de l’E3 2014

Les jeux Nintendo de l’E3 2014

Game Side Story est enfin de retour de l’E3… enfin presque. Bon, pour faire court on était un peu pris avec un émir Qatari qui nous avait invité dans l’un de ses manoirs. On était donc trop occupés à jouer avec ses tigres de compagnies et ses fontaines dans chaque pièces, mais on se rattrape ! Nintendo, bien au courant de nos soucis et de notre envie dévorante d’essayer toutes les nouveautés qui ont fait baver pendant la conférence, nous a gentiment invité à découvrir ses titres, ici même à Paris !

C’est donc une petite après-midi que j’ai pu passer en compagnie des titres Nintendo qui ont fait l’E3 2014. À ma grande surprise tous les jeux montrés à la conférence étaient jouable (Bon ok sauf le nouveau Zelda, mais on s’y attendait un peu) ! C’est donc avec grande excitation que je suis allé me repaître de mignonitude à coup de Captain Toad, Kirby, ou encore Yoshi Le Laineux, tout ça pour finir ensuite avec les « gros » jeux de l’event: Bayonetta 2, Hyrule Warriors, Splatoon et bien sur le nouveau Super Smash Bros.

Note : Les titres Mario Maker et Mario Party 10 ne seront pas évoqués ici car les démos ne présentent rien que les trailers ne montraient pas.

Shigeru Miyamoto en pleine partie de Project Giant Robot à l’E3 2014

Project Guard & Project Giant Robot

Je commence gentiment avec les « petits » jeux présentés à l’évent, c’était très complet, on y trouvait un peu de quoi satisfaire tout le monde. Premiers essais sur deux prototypes de jeux à peine aperçus à l’E3, à savoir Project Guard et Project Giant Robot. Le premier utilise le gameplay d’un tower defense mais sans placement de tourelles. Elles sont en effet ici déjà en place et sont des cameras de sécurité, qui sont également vos yeux. Ainsi vous switchez constamment de camera pour surveiller l’intégralité de votre base et tirer sur les vilains robots qui s’approchent, tout ça dans le thème visuel de Starfox.

Le second titre est l’un de mes préférés malgré sa simplicité. C’est un jeu de combat de Robot géant, un peu comme son nom l’indique. Mais le twist est dans le gameplay, on ne joue pas à Armored Core, ici le robot est à peine pilotable. Je m’explique: Un bouton vous sert à le faire avancer, le reste des contrôles se résume aux mouvements du buste qui suivent ceux du gamepad, et les deux bras gérés par les sticks. On se retrouve ainsi à pivoter son gamepad et ses stick de manière à essayer de placer des directs ou des uppercuts aux robots adverse pour les renverser. Ceci agrémenté d’une couche de customisation au préalable. Les dimensions de chacune des pièces de l’engin sont personnalisables. Ainsi un grand robot pourra faire tomber ses ennemis plus facilement mais un petit robot sera plus difficile à renverser etc.

sonic-boom-rise-of-lyric-wii-u-wiiu-1401974567-014
Pour ce nouveau jeu, les personnages changent de look !

Sonic Boom (en version WiiU)

Bon, on va faire court, c’est très… décevant. À l’annonce du jeu, des choix de designs et de gameplay effectués pour cette nouvelle aventure du hérisson qui sombre, les fans étaient déjà plus que perplexe. Et ce n’est pas la démo à laquelle j’ai joué qui me fera en dire du bien. Je ne vais pas m’y attarder mais en gros  le jeu a plusieurs types de niveaux : courses (niveaux classiques depuis les séquences de jour de Sonic Unleashed) et « exploration » qui sont des niveaux en 3D où SEGA s’est dit que ce serait super drôle de foutre un gameplay action du même genre que les jeux lego mais en super bourrin et chiant. Voila voila, sinon graphiquement ce n’est absolument pas au niveau des autres jeux, et ça se permet des sautes de framerate en plus (ceci dit, ce défaut technique peut parfaitement disparaitre d’ici la sortie).

Yoshi’s Wooly World

On passe enfin aux choses sérieuses avec les vraies productions pour lesquelles on était venus. Le trailer du dernier Yoshi vous a comme nous tous enchanté et le jeu est conforme aux attentes. C’est-à-dire que c’est un jeu Yoshi classique rhabillé avec de la laine et en un peu plus lent et jouable en co op.

Donc c’est super mignon, très agréable à regarder et jouer, mais ça ne casse toute même pas 3 pattes à un gumba, à part dans l’esthétique, l’originalité pèche un peu.

screenshot5Captain Toad Treasure Tracker

Bon cette fois, on a vraiment de la nouveauté ? Oui ! Enfin pas totalement non plus… Bah oui hein c’est Nintendo, le seul éditeur à avoir sorti entre 10 et 15 titres de chacune de ses licences sans que personne ne gueule. Mais là n’est pas le sujet. Captain Toad c’était déjà la bonne petite surprise de Super Mario 3D World, qui amenait de petits niveaux tout mignon à énigmes. Ici on reprend le concept et on en fait un jeu entier. J’ai donc pu essayer 4 niveaux qui exploitaient chacun une fonction différente du gamepad. La surprise demeure toujours, et c’est avec plaisir que l’on (re)prend en main le petit champignon. Le seul bémol consiste à mon sens en la commercialisation du titre, le concept est certes accrocheur mais je vois mal un tel jeu sortir en boite à 50€ s’écouler en magasin…Nintendo, surprend moi !

Bayonetta 2 & Hyrule Warriors

Je regroupe ici les deux titres car ils sont chacun les dignes héritiers de leur prédécesseurs sans trop de nouveautés.
Bayonetta, c’est toujours aussi foufou dans les combos, toujours à attaquer des ennemis au design plus que douteux, dans des décors en mouvement et le tout sur fond de musique atroce… Voila je n’ai pas super aimé Bayonetta premier du nom pour ses choix artistiques et je ne cautionne toujours pas le 2. Mais ça veut sûrement dire que si vous avez aimé le premier, vous aimerez aussi forcément la suite.

Pour Hyrule Warriors c’est un peu plus délicat, j’y ai retrouvé un jeu Dynasty Warriors avec des skins du monde de Zelda, ni plus, ni moins. Toujours zero stratégie, toujours aussi bourrin, toujours les mêmes combos etc… Rien d’extraordinaire donc, même si le jeu satisfera sûrement les adeptes du genre. Ah, et on me souffle dans l’oreillette qu’il parait que le jeu pourrait se faire implémenter de l’exploration de donjon en plus des phases de DW classiques, à voir donc…

screen-1Super Smash Bros (2014)

Bon là, on touche du lourd, Le mega Cross Over de Nintendo avait son propre étage rien que pour lui ce jour là, et les deux versions, 3DS et Wii U, étaient jouables, et avec manettes GameCube s’il vous plait ! Première question, oui, c’est jouable sur 3DS, pas autant qu’avec une vrai manette en main certes mais le titre reste agréable à jouer même si je doute de la lisibilité du titre pour les non possesseur de version XL de la console.

Pour la mouture Wii U par contre, rien à reprocher, c’est du Smash Bros quoi, comme pour les précédents, c’est comme l’ancien avec de nouveaux persos… Les Mii fighter n’étaient pas jouable malheureusement mais le Villager fait toujours aussi peur et Kirby n’a jamais été aussi sexy qu’avec sa coupe de cheveux Little Mac.

screenshot3Kirby and the Rainbow Curse

De l’originalité il y en a un peu plus cette fois ci avec le prochain Kirby qui a frappé fort avec son aspect clay motion. Mignon ou creepy, ça dépend des goûts mais c’est en tout cas très réussi et l’effet de surprise est plus grand que pour le Yoshi laineux qu’on avait déjà vu il y a 3 ans sous la forme de Kirby. La nouveauté est donc ici presque totale, presque oui, car même si ce n’est pas un jeu Kirby ordinaire, ce type de gameplay avait déjà été utilisé dans un titre du même héros sur DS en 2005. On n’y trouvera donc ici qu’une amélioration de celui-ci et un gros changement graphique.

screenshot1 (1)Splatoon

Et voila, c’est le moment de conclure l’article avec le seul vrai nouveau jeu de l’event, Splatoon. Le shooter à peinture a déjà fait couler beaucoup d’encre (pardon) depuis son annonce et donne enfin un peu de fraicheur à un genre devenu trop spécialisé et manquant cruellement de réelles bonnes productions. À propos de spécialisation tiens, justement, pour éviter au maximum ce genre d’injustice Nintendo a fait de Splatoon un shooter à la 3eme personne où la camera ne bouge qu’avec votre gamepad. Ceci a pour effet de plus ou moins réinitialiser les talents de tireurs de tous les nouveaux joueurs, adeptes du genre ou pas. Ceci sans doute pour rendre le jeu plus accessible, mais pas forcément moins fun. Je ne cache pas que les vidéos semblaient montrer un jeu fun et simple d’accès, dans les faits c’est un poil plus compliqué. Les premières parties sont ainsi laborieuses, les demi tour sont un enfer à réaliser et la camera aura tendance à se locker sur une mauvaise position à force de tourner, ce qui force à la réinitialiser plusieurs fois par partie (ceci avec un simple appui de bouton n’importe quand). Au-delà de ça, le problème reste que le jeu se retrouve donc jouable uniquement (pour le moment du moins) au gamepad et donc, à un seul joueur par console, ce qui est terrible pour un shooter qui joue autant sur l’équipe et qui nous vendait des parties endiablés entre amis…et ben du coup ce sera chacun chez soi, bien dommage tout ça.

Voila notre petit tour des jeux Nintendo de cet E3 2014, de bonnes surprises, globalement des jeux très sexy assez innovant pour concurrencer les plateformes « mega next gen » et surtout des jeux pour tous. La pseudo « radicalisation casu » de Nintendo diminue de plus en plus chaque année et les catalogues de titres de la Wii U et 3DS s’enrichissent enfin de titres offrant de belles perspectives d’avenir.

*Pour plus d’informations, de visuels, de vidéos, Nintendo a mis en ligne un très pratique site internet dédié à ces jeux de l’E3 2014…

Laisser un commentaire