The Fall

Seul dans le noir, vous contrôlez un robot contenant un humain complètement inconscient. C’est conceptuel ? Vous n’avez pas vu la suite ! Si vous aimez les jeux d’aventure un poil originaux, alors The Fall est peut-être pour vous…

Un Point & Click qui ne dit pas son nom

En 2D, vous contrôlez une intelligence artificielle se réveillant dans une caverne mystérieuse, un brin technologique et mécanique. Votre hôte humain est inconscient mais pas mort, contrairement à ceux du robot que vous rencontrerez dès les premières minutes. Vous ne pouvez que sauter, vous baisser, utiliser une lampe torche mais bientôt, vous découvrirez comment viser, comment tirer, comment vous mettre à couvert derrière des objets du décors en une animation totalement réussie. Mais surtout, vous découvrirez que The Fall est avant tout un jeu d’aventure dans le sens plus classique du terme.

Ces codes de gameplay sont un peu originaux puisqu’il semble être un plateformer un peu lent en début de jeu. Mais rapidement on bloque devant une énigme, on fouille la zone au pixel près pour trouver l’objet qui nous permettra de passer à la suite de l’aventure. Les zones se suivent mais ne se ressemblent pas, tout est très mécanisé, un brin glauque et forcément, en fond, il y a ces aliens qui se cachent dans l’obscurité. C’est curieux, mais aussi complètement prenant.

Pas franchement pour les néophytes

The Fall est un jeu qui, plutôt de le définir comme difficile, demande surtout pas mal d’observation et de patience pour être maîtrisé. Il y aura beaucoup d’aller-retour, mais ce n’est pas grave : l’ambiance est telle que l’aventure se savoure. L’écriture étant très réussie, on prend même plaisir à converser avec toutes les intelligences artificielles que l’on rencontre dans le jeu. Il est même possible d’en pirater certaines pour découvrir ce qui s’est passé pour eux avant notre passage, d’activer des mécanismes à distance et rapidement, d’obtenir de nouvelles capacités.

On a déja parlé des combats mais revenons-y rapidement : ils sont assez classes, bien réalisés alors que finalement, cela se résume à se planquer à couvert et tirer en visée laser sur ces ennemis. Mais les robots que l’on affronte sont marquants, avec leur look délabré de carcasse sans âme. Et c’est là que le jeu est assez intelligent : il nous laisse jouer une intelligence artificielle qui n’est ni assez humaine, ni assez robotique pour qu’on la catégorise comme simple héros ou ennemi. Notre personnage est original et l’implication est telle qu’on a du mal, tout en savourant cette expérience, à s’y attacher. C’est très particulier.

Premier épisode prometteur…

En attendant les prochains épisodes de cette saga, The Fall premier du nom donne clairement envie d’en savoir plus. Très correctement réalisé et plein de bonnes idées, le jeu jouit surtout d’une écriture intelligente, de situations originales et d’un mélange d’action/plateformes et de jeu d’aventure qui changera un peu nos habitudes. Hautement recommandable, The Fall a aussi la qualité d’être entièrement traduit en Français ce qui ne gâche clairement rien à l’aventure. Jouez-y !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.