Momodora III

Moi quand je m’ennuie en général je glande. Ou alors je plie mes chaussettes. Un truc utile quoi. Même qu’une fois j’ai écrit une nouvelle et je l’ai montré à Skywilly. Puis là je n’ai pas trop compris il m’a répondu quelque chose du genre « AH ENFIN TU ÉCRIS TOI ? ». Enfin bref, la routine. Mais certaines personnes quand elles s’ennuient font des trucs différents, genre créer un jeu. C’est ce qu’à fait le petit studio Bombservice.

no images were found

Cave Story –

Ce sont eux qui le disent, au lieu de rien faire de leurs journées, ils ont créé la série des Momodora. Cette mini saga consiste en trois jeux de plates-formes. Les deux premiers sont jouables gratuitement, mais le dernier-né lui est disponible sur Steam à vil prix. Dans Momodora III nous allons jouer au choix Momo ou Dora, comprenez par là « Difficile ou Facile ». Un choix qui compte car deux expériences très différentes peuvent ressortir du jeu. La première c’est celle du mode Facile, une promenade de santé qui permet de profiter d’un jeu mignon comme tout et assez frais dans son genre. En mode Difficile, il faut s’attendre à mourir pas mal de fois en progressant à travers les quelques niveaux du titre.

Dans Momodora il y a une toute petite histoire qui importe assez peu au final. On débarque dans un joli monde et on avance en tuant des trucs. Ce qui saute aux yeux c’est l’élégance de la 2D-pixel du jeu. Je suis obligé de commencer par l’aspect graphique tant ça m’a plu. Chaque niveau se compose d’un nuancier de 3 ou 4 couleurs. Cela donne au tout un cachet superbe et certains arrière-plans pètent la classe. Je ne peux malheureusement pas citer où se trouvent mes préférés car ils dévoileraient quelques niveaux finaux qui sont plus agréables à découvrir de soi-même. S’il y a une chose à retenir, c’est que Momodora propose une 2D magnifique, très épurée qui n’est pas dénuée de charme. C’est tout moi ça. Surtout que la bande-son n’est pas en reste et est une franche réussite.

no images were found

DORA DORA DORA

Tout au long de notre progression dans le jeu on pourra découvrir quelques objets permettant d’améliorer notre personnage. Je peux vous citer l’exemple du fantôme qui se bat à nos côtés, ou bien l’arme qui permet de laisser un nuage de poison dans le sillage de nos coups chargés. Aucun des objets n’est nécessaire pour voir le bout de l’aventure, ce qui montre l’intelligence d’un level design pensé pour deux types de joueurs. Ceux qui vont speedrunner le jeu sans chercher les à-côtés, et ceux qui vont le faire en long, en large et en travers. Ces derniers auront du coup besoin des dits objets pour espérer avoir les 100 % de progression. Malheureusement il ne faudra pas beaucoup de temps pour arriver à la fin du jeu (même en difficile). Ma première partie aura duré 1 h 10 très exactement. Avec ce temps j’ai eu la bonne fin du jeu (donc une deuxième partie s’impose pour avoir la mauvaise fin) et quelques objets mais pas tous. C’est court mais Momodora n’est pas vendu très cher et chaque minute passée dessus sera plaisante.

Au rang des choses moins plaisantes… Eh bien les combats qui sont un peu brouillons, et les boss qui ne sont pas très compliqués. Bien souvent il suffira de bourriner le bouton d’attaque pour les occire en un temps record… Surtout si on trouve l’invocation du fantôme (disponible au début du jeu) qui permet de trouer tout le monde sans se fouler.

Ce test est court mais il reflète assez bien ce qu’est Momodora III. À vous de voir si vous pouvez lâcher 5€ dans un jeu qui les vaut et qui sait ce qu’il est. Il n’est pas parfait dans son gameplay, mais on sent le boulot abattu derrière, notamment sur la partie sonore et graphique. Si vous êtes fan du genre je vous invite à parcourir ce petit jeu qui a le mérite de proposer un univers assez frais sans être original. Puis si les temps sont durs il est toujours possible de se rabattre sur les deux premiers opus qui sont quant à eux gratuits. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié la ballade et j’espère que cet opus va marcher afin qu’un Momodora IV puisse voir le jour avec encore plus de contenu. Qui sait, ça sera peut-être le futur jeu indé le plus hypé du moment ?

2 réflexions au sujet de “Momodora III”

  1. Ca faisait un petit bout de temps que ce jeu m’interessait.

    Sinon c’est moi où le titre da la seconde partie du test n’est rien d’autre qu’une référence à la partie 4 de jojo’s bizarre adventure ? ^^

  2. Il est vraiment bien comme jeu ! Et comme je le mentionne dans le test, j’espère une suite encore plus aboutie car on sent le talent derrière.

    Bien vu pour le titre 😀 J’ai pas pu m’en empêcher !

Laisser un commentaire