Corporate Lifestyle Simulator

Violent et gore, c’est un peu ce qui définit la vie au bureau. L’ennui aussi, mais ce n’est pas ce qui ressort le plus de ce Corporate Lifestyle Simulator. Pas du tout, même…
[singlepic id=45180 w=320 h=240 float=right]

Et boum, le service client !

Un grand délire : voila ce qu’est Corporate Lifestyle Simulator. A travers trente niveaux, vous devrez évoluer rapidement dans des bureaux envahis de zombies. Au déplacement clavier, à la visée souris, vous tirerez sur vos anciens collègues et tenterez d’en sauver quelques-uns qui ne se sont pas encore transformés. Les zombies sont rapides, mais vous aussi et c’est avec une certaine fluidité qu’on évolue dans un niveau isométrique du plus bel effet, plein de pixels. Les amis sauvés nous suivent à la trace (mais attention : s’ils se font mordre, vous les perdrez) et le but des niveaux est assez simple : atteindre la sortie, représentée par un énorme rond rouge clignotant.
Sur le chemin vous avez trois objectifs secondaires : tuer un maximum de zombie (il y en a un nombre fixe dans chaque niveau), sauver les alliés disséminés et faire exploser tout ce qui est explosible. En gros, il faut tirer partout, sur tout, façon Michael Bay. Et le fun est totalement présent, le concept fonctionne à merveille.
[singlepic id=45182 w=320 h=240 float=left]

Et boum, la compta’ !

Entre deux phases de bourrinage intensif dans des bureaux ou volent les armoires sur les ennemis et ou le parking de voiture s’embrase rapidement sur les sons des alarmes anti-vol, vous devrez aussi affronter des Boss complètement crétins aux phases de jeu amusantes. Néanmoins, ces combats sont faciles et seuls les “cinématiques” doublées en amateurs par les créateurs du jeu, rendront les affrontements réellement intéressants.
Surtout, on voit vite la fin du jeu débarquer puisque la trentaine de niveaux proposés ne vous tiendra pas plus de deux heures de jeu, grand maximum. Pour pallier ce problème, il y a le mode Infini qui reste très amusant. Mais clairement, on aurait aimé en avoir davantage ! Pas grave : la soundtrack, en chiptune géniale et poseur d’ambiance, est si appréciable que le mode Infini sera un bonheur à découvrir. Bref, Corporate Lifestyle Simulator, c’est du petit jeu, mais du petit jeu chaudement recommandé. Un petit cake délicieux à prendre avec son café de quatre-heures. Un petit délice, en somme.

Laisser un commentaire