Famaze

Auparavant proposé gratuitement sur la toile, Famaze débarque en une version payante (à moins de 2€) qui ne proposera pas vraiment grand-chose de mieux que précédemment. Néanmoins, qu’est-ce qe Fanmaze et mérite-t-il qu’on lui donne un peu de notre argent ?

Labyrinthe minimaliste

2€, c’est peu. Mais c’est aussi beaucoup pour certains joueurs frileux, qui n’aiment pas prendre de risques. Pour Famaze, c’est plus compliqué : sa sortie récente sur Steam nous propose un jeu qui existe déjà plus ou moins à l’identique dans sa version gratuite, ici agrémentée de quelques petits bonus sympathiques mais pas inoubliable. Est-ce alors intéressant de craquer ? Déjà, commençons par expliquer ce qu’est Famaze : il s’agit d’un dungeon-crawler labyrinthique, minimaliste au possible.
En haut de l’écran, vous contrôlez une flèche censée représenter votre héros, dans un labyrinthe très sommaire graphiquement. Au bas de l’écran, vous voyez ce même héros, tout de pixels vétu, progresser en fonction des mouvements que vous donnez à votre flèche. Lorsque vous rencontrez une case bleue, celle-ci représente un objet que vous pouvez ramasser en bas de l’écran. Les cases rouges sont des ennemis, ayant tous certains points de vie (affichés au-dessus de leur tête, comme pour votre héros) et à force d’en affronter, vous prenez du niveau. Il faut alors, dans chaque niveau généré totalement aléatoirement, trouver la clé et revenir à la porte de départ pour continuer.

Petit jeu par excellence

C’est minimaliste, cela ne prend pas plus de vingt minutes avant d’être compris (vous bougez, vous ramassez des objets que vous pouvez utiliser, vous vous battez en avançant vers l’ennemi), mais cela occupe terriblement bien. Efficace, le principe de jeu est aussi désuet qu’intéressant, aussi futile que chronophage, tout dépendra de votre amour pour ce genre de concepts, de “petits jeux” qui n’ont pourtant rien à envier à certains grands en termes de réalisation.
Car pour le coup, vous en aurez pour votre argent musicalement parlant, la soundtrack de Disasterpeace étant de très bonne facture. Les pixels sont mignons, bien réalisés et le minimalisme du labyrinthe est clair, loin d’être gênant pour la progression. Tout cela, c’est aussi sans compter sur un scénario complètement frappé à base d’invasion de légumes… On vous laisse découvrir cela si jamais vous osez craquer. Clairement, Famaze n’est pas un grand jeu, ne laisse pas un souvenir impérissable à quiconque s’y aventure, mais il a de très bons arguments. On s’en lasse certainement vite, mais pas sans avoir passé de bons moments avec lui. Une sucrerie, en quelque sorte.

Laisser un commentaire