Bridge Constructor Medieval

Déja bien connus pour leur Bridge Constructor qui a fait le tour du monde et des plateformes, les développeurs de chez Clockstone tentent de se rendre plus malins que la concurrence en poussant leur concept un peu plus loin que prévu…

La construction… Mais pas que !

Basé principalement sur de la construction de ponts qui se doivent d’être solides et de tenir « la route » (si je puis dire), Bridge Constructor était austère mais très malin, permettant de réels challenges avec une physique de qualité. Cette version Médiévale a cette qualité d’être inventive, à commencer par la présence de troupes à faire traverser pour aller attaquer les unités ennemies. Vous ne le verrez pas, évidemment, mais cette façon de donner un « sens » à la construction de votre point rend la tache bien plus glorifiante.

Découpé en plusieurs chapitres, pour plusieurs épreuves, Bridge Constructor Medieval enchaîne les idées petit à petit, histoire de vous mettre délicatement dans le bain. On commence par découvrir la différence entre les piliers en bois et en pierre, l’intérêt des cordes et des poutres de soutien, mais aussi des « toits » permettant au point de moins se fragiliser lors des attaques ennemies. Car oui : dans cette édition médiévale, vous devrez subir des pluies de pierres et autres projectiles dangereux.

Les idées qui changent

Allez, soyons honnête : je ne pensais clairement pas devoir donner un avis positif à ce Bridge Constructor Medieval. Il surfe sur un concept populaire dans le monde du jeu vidéo (qu’il a très bien mis en avant d’ailleurs), il se propose en un nouveau jeu, un nouveau passage à la caisse, avec un thème précis que je pensais clairement juste être un camouflage du gameplay de base. Et puis non. Bridge Constructor Medieval est un vrai bon « stand-alone » du jeu original.

Inventif à chaque nouveau chapitre, il n’a évidemment rien à faire dans la bibliothèque des gens qui détestent le genre. Néanmoins, il est très bien conçu, plutôt joli et mignon, à la physique de qualité. Il ravira les fans du genre et se permet même quelques objectifs secondaires à débloquer et des musiques réussies pour enchanter le tout. Ce n’est pas un grand jeu, mais ça reste une bonne surprise chronophage et prise de tête. Et c’est un très bon point !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.