Defense Grid 2

Fort d’un premier jeu intéressant, les développes de Defense Grid se sont mis en tête de développer un second épisode. Après une grosse campagne Kickstarter pleine de rebondissements et d’ajouts en tout genre, voici ce Defense Grid 2 prêt à passer au crible des amateurs de Tower Defense…

Du level-design de qualité

“La nouvelle évolution du Tower Defense” qu’ils disent, sur la page Steam du jeu. Franchement, c’est de la publicité mensongère. Mais Defense Grid 2 est loin d’être une arnaque pour autant. Reprenant entièrement tout ce qui a fait le succès du premier jeu, cette suite se “contente” d’être plus belle à tous les niveaux et de poursuivre le semblant de scénario proposé jusqu’alors. Mais coté Histoire, les développeurs en font même des tonnes : des journaux, beaucoup de personnages, un prologue en artworks et texte entièrement interactif, des journaux… Quelqu’un leur a dit qu’on s’en fichait malheureusement éperdument, de l’histoire, dans un Tower Defense ?

Une guerre d’I.A contre des aliens, voila ce qui nous est racontée. On reprend exactement le même principe que dans Defense Grid premier du nom : sur une grande carte joliment pensée (le level-design du jeu est réellement ce qui se fait de mieux dans le genre), vous devez placer des tourelles sur les zones disponibles. A chaque vague d’ennemis, ceux-ci tenteront d’atteindre votre noyau et en captureront des orbes. Ils essaieront alors de sortir de la zone avec votre orbe sous le bras alien et si vous ne les battez pas avant, vous la perdez. Une fois tous vos orbes vidés, c’est la fin de la partie.

Là ou le jeu devient intéressant, c’est que lorsqu’un ennemi lâche un orbe suite à votre attaque, celle-ci revient paisiblement, sans se presser, vers le noyau d’ou elle provient. Si un ennemi de la vague suivante lui passe dessus, alors il rebrousse chemin direct (rendant sa trajectoire plus courte et donc, moins facile à atteindre avec toutes vos tourelles positionnées sur le trajet). La difficulté première du jeu vient clairement de là.

Pour l’originalité, on repassera…

Defense Grid 2 est un excellent Tower Defense, un réel bon jeu, un achat tranquille si on aime le genre. Mais qu’est-ce qu’il est fainéant ! Reprenant exactement tout ce qui a fait le succès du premier titre, des musiques aux voix-off souvent amusantes, Defense Grid 2 n’a pratiquement rien de nouveau à proposer si ce n’est un principe de “bloc” à poser sous les tourelles (façon Sanctum, pour les connaisseurs) qui permettront déjà de surélever votre armement, mais surtout d’y apporter quelques améliorations. Comme la possibilité de booster la tourelle, de rendre visible les ennemis possédant des champs d’invisibilité, etc.

Au-delà de cela, c’est le calme plat. Ce second épisode est une sorte d’amélioration extrême du premier, avec l’ajout du Workshop et d’un éditeur de niveau (assez complexe), en plus de modes multijoueurs intéressant que ce soit en ligne ou même en local. En plus du mode Histoire, vous aurez aussi le droit à plusieurs modificateurs de parties reprenant le scénario d’un niveau et le modifiant selon vos envies (ressources illimitées, difficulté relevées, que des ennemis de haut niveau, etc). Ces modificateurs sont surtout là pour permettre aux Hardcore Gamers de ne jamais voir le bout de ce titre à la durée de vie réellement satisfaisante.

Doit-on le critiquer pour ce manque de nouveauté ? Certainement ! Néanmoins, il a de beaux atouts, se permet d’être ce qui se fait de mieux actuellement en Tower Defense (ce n’est pas dur, me direz-vous) et fait preuve d’une accessibilité remarquable. Du coup, malgré son manque cruel de nouveautés et d’originalités, on ne peut que vous le conseiller. Paradoxal.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.