Rhythm Destruction

On devait en parler à sa sortie, on l’a complètement zappé et en fait…On vient de se rappeler pourquoi. Ou l’art de rater un jeu qui sur le papier, avait tout bon… Dans l’espace, en scrolling vertical, vous ne pouvez faire que deux choses : bouger dans tous les sens et donner un coup de boost à vos mouvements de façon temporaire.

Shoot Musical

Des ennemis approchent de vous ? Concentrez-vous sur la musique, évitez ceux qui n’ont aucune touche qui apparaît au-dessus d’eux et pour les autres Eh bien, il vous faut juste un peu de rythme et de proximité. Quand vous appuyez sur une touche liée à un ennemi, votre vaisseau le détruit. Certains ennemis nécessitent de laisser appuyée la touche pour lancer un faisceau laser destructeur. La petite subtilité, car il y en a une, c’est que vous gagnez des points en fonction de votre distance avec l’ennemi. Plus vous êtes proche de lui quand vous l’explosez, plus vous gagnez de points.
Voilà, Rythm Destruction est résumé en un seul paragraphe. A travers une dizaine de niveaux et de musiques différentes, de plus en plus difficiles (et en libre choix dès le lancement du jeu), vous pourrez tester votre sens du rythme. Vous éviterez des obstacles, collecterez des bonus de points, affronterez des Boss et tout cela en maximum trois vies par niveau sinon, c’est Game Over. Malgré la faiblesse d’un concept à son strict minimum, on aurait pus y croire quelques minutes. Malheureusement, les sonorités proposées n’ont absolument rien de passionnantes.

Mes oreilles saignent…

Musique de club, pour sorties en boite mais absolument pas pour ce genre de jeux, les sonorités sont effroyablement mal choisies. Vu que c’est un petit jeu, les développeurs ont évidemment eu plus du mal à trouver des compositeurs de talents… Mais de là à choisir de tels étrons pour nos oreilles, c’est difficile à défendre. Personnellement loin d’être allergique au genre omniprésent ici, j’ai tout de même trouvé les musiques absolument ennuyantes, énervantes, sans aucun style ni talent. Alors je n’imagine même pas ce qu’en pensera un joueur absolument pas fan du style.
Généralement, dans un jeu musical, on essaie de diversifier les genres pour plaire à un maximum de monde. Pas ici. Ajoutez à cela des passages en “hyperespace” vous demandant de faire du Dance Dance Revolution un peu trop facile et vous aurez de quoi éviter ce titre qui n’a pas vraiment grand-chose pour lui, si ce n’est un principe de base qui aurait clairement pus faire mouche. Dommage !

Laisser un commentaire