Final Rush

C’est amusant tout de même, les titres de jeu. Prenez celui-ci : Final Rush. On a comme l’impression que les développeurs ont voulu nous passer un message du type « désolé, on s’est un peu dépêché ». Et mes amis, vraiment, cela se ressent méchamment à tous les étages des quelques cartes proposées dans ce « Killing Floor du pauvre avec des robots ». Tiens, voilà que j’ai déjà défini le jeu dans mon intro. Que dire, maintenant ?

I, Robot

A travers cinq environnements fermés, ressemblant à des hangar, des labos, des hall d’accueil d’entreprises futuristes, vous allez devoir exploser les boulons de plusieurs robots venant par vagues et apparaissant souvent silencieusement dans votre dos. Moi qui ai une peur bleu des robots (dans le Top 3 de mes frayeurs, avec les Clowns et l’achat d’un jeu sur Uplay) j’y ai trouvé pas mal de sursauts. Dommage que les tas de ferraille soi si emprunts d’un total manque de charisme et qu’ils aient tous la même tête, en définitive. Seule différence : leurs couleurs. C’est léger.

Le jeu est globalement très vide. Quelques robots, une carte ennuyante… Il est possible de jouer seul, mais on vous le déconseille fermement ! Final Rush est amusant seulement à trois ou à quatre contre les vagues de robot, sans cela c’est l’ennui total. Le jeu n’étant déjà pas très original (c’est rien de le dire) et le Game Design peu inspiré (merci le copier-coller de certaines sections), il faudra au moins un certain bon feeling d’armes à feu et des joueurs humains qui disent n’importe-quoi au micro pour s’amuser.

Lente progression et serveurs vides

Un seul mode de jeu donc, le RUSH. Celui-ci vous fait enchaîner les vagues de robots à exploser, tout en dépensant des sous après chaque vague terminée pour débloquer des armes, vous remettre de la vie ou remplir votre chargeur de munitions. Une fois une partie terminée, vous gagnez de l’expérience vous permettant de monter (très lentement) en grade. Vous débloquerez aussi des skills pour améliorer votre personnage et d’ailleurs, c’est une très bonne idée : bien pensée, celle-ci est malheureusement tristement oubliée par les joueurs qui ne lanceront sans doute pas assez de partie pour en profiter pleinement. Surtout que niveaux serveurs en ligne, c’est le vide total…

Déserté par les joueurs, ne proposant pas assez de contenu pour être réellement amusant sur le long terme, Final Rush est réellement une déception. De celles qui font penser qu’avec un peu d’effort, le jeu aurait réellement pus sortir du lot. En l’état, il est extrêmement quelconque et tristement vite oubliable.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.