Preview – Sigils: Battle for Raios

Des MOBA sur tablette… C’était sans doute le dernier support qui n’y avait pas ou peu gouté. Et Sigils : Battle for Raios est là pour corriger ça. Rapide, simple, se jouant du bout du doigt, en duel ou entre amis, le bébé de Sproing est prévu pour débarquer dans le courant de l’été 2015 pour nous joueurs français. Mais bien sûr si on vous en parle ici c’est qu’on a pu y jouer avant afin de vous dire ce qu’il en retourne !

Les MOBAlités ci-dessous…

Sigils est donc un MOBA sur tablette comme on le disait plus haut… ou du moins c’est ce que les devs en disent et contrairement à toutes attentes, j’ai plutôt eu l’impression de jouer à un Beat Them All avec des contrôles de Hack ‘n Slash. Je m’explique, Sigils se compose de trois parties: une place centrale sur laquelle vous verrez apparaitre les joueurs autour de vous et pourrez interagir avec eux, que ce soit pour un duel, une demande d’amis, une invitation à un bbq ou leur spoiler le dernier épisode de Game of Thrones. Les deux parties restantes sont le PvE et le PvP et la partie PvE est plutôt importante. Elle se compose de 6 zones/donjons qu’il faudra compléter un certain nombre de fois avant de se voir accorder le sésame pour la partie suivante.

Chaque run de zone se compose de 3 combats, souvent constitués de simple vagues de monstres suivies d’un boss. Le mode ne doit cependant pas être délaissé pour autant. En effet il se trouve fort de loot et est faisable entièrement en coop. Les derniers niveaux nécessitent d’ailleurs une vraie cohésion de groupe entre les défenseurs, attaquants et soutiens pour survivre.

Joueur contre Joueur

Le reste du jeu est bien sûr un indispensable du genre, le PvP. Constitué lui de simple duels sur différentes maps, sans constructions ni minions. Et c’est là ou le coté MOBA disparait car le seul objectif ici des duels est un Match à mort, pas de classique mais toujours efficace Capture the Flag ou King of the Hill, uniquement du Deathmatch bête et méchant. Et c’est un peu dommage vis-à-vis du manque de stratégie générale du titre qui ne repose que sur la construction équilibrée d’un groupe de joueur.

Et en effet ici la victoire dépendra bien souvent de la construction de votre groupe plus que de réelle stratégie au cours de la bataille. On peut coupler à ça le fait que les champions des joueurs aient 4 compétences disponibles dès le début et pas de talent à monter en cours de jeu car la montée de niveau est permanente et se fait à l’issue d’une partie.

Le reste est cependant assez complet pour un F2P du genre avec 15 champions disponibles à la sortie (et plus à terme), des duels 3vs3, de la coop et des tas d’items à équiper dans tous les sens. Car oui, pour moi tout le vrai gameplay et la stratégie de Sigils se concentre dans l’inventaire du personnage. Les items en questions permettent de constituer son personnage comme on le souhaite, plus de vitesse d’attaque, ou plus de vie, ou encore de la pénétration d’amure etc… Ainsi même un champion typé Tank pourra se spécialiser en attaque rapide et déplacement s’il le souhaiteEt tout le sel du jeu se fait via cette partie car si l’on connait les compositions des équipes, il est cependant impossible de savoir quels items son adversaire a équipé.

Sigils malgré sa qualification de MOBA est donc plutôt un jeu de duels en équipe sur tablette reprenant les contrôles classiques de ces jeux PC. Se basant comme ses concurrents sur un modèle free to play, mais avec des parties plus courtes adaptées au media choisi par le studio. Prévu pour arriver cet été dans nos stores français, le jeu se présente pour l’instant comme une alternative sympathique pour passer le temps sur sa tablette mais pas encore décisive pour y investir autant de temps que dans un MOBA classique ou dans les divers TCG qui sévissent en ce moment.

Mia0uss

Mia0uss

-

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.