Preview – Flamberge (PC, Mac, Linux)

Le tactical RPG est un genre qui a pendant très longtemps boudé le PC. Depuis l’émergence de la scène indépendante, notamment en visibilité, on a pu voir certain genres revenir sur le devant de la scène, principalement les plateformers et autres metroidvanias. Mais aussi de voir débarquer certain genres méconnus sur nos chers PC. Côté tactical RPG, on n’en a pas eu énormément. Seul deux se sont démarqués : Frozen Synapse de Mode 7 et The Banner Saga de Stoic. Si le second était plutôt classique, bien que rafraichissant le genre, Frozen Synapse a quant à lui complètement renouvelé le genre. Flamberge suit la même voie que de ce dernier…

Temps réel en tour par tour.

Tout comme Frozen Synapse, Flamberge se déroule en semi temps réel, c’est à dire en tour par tour synchrone. Chacun de vos petits soldats a un certain nombre de points de déplacement ainsi que la possibilité de réaliser une action d’attaque ou de défense. Tous les déplacements sont libres, dans la limite du nombre de points de mouvement. Il vous faudra vous déplacer afin de vous situer en fonction de vos adversaires et ainsi pouvoir lancer votre attaque, qui a elle-même un rayon d’action. Vous devrez donc prévoir correctement votre position sur la carte afin de taper vos adversaires.

Là où ça se complique est, que d’un, vos ennemis ne sont pas des pantins  immobiles et surtout, vos actions et celles de vos adversaires se déroulent en même temps. Il vous faut donc anticiper les mouvements de vos adversaires afin de les toucher ou de les éviter, selon votre stratégie. Pour mettre en place votre stratégie d’attaque, vous allez devoir utiliser toute les compétences de vos divers soldats. Chacun à deux compétences : une d’attaque et une de défense. Si la première est claire dans ses effets, faire perdre des points de vie à votre adversaire, la seconde et un peu plus subtile. Selon la classe de votre personne, trois dans cet Early Access, la compétence de défense différera. Si un soldat munit d’un bouclier stoppera net votre adversaire, le projetant à quelque pas de votre soldat, l’archer lui esquivera l’attaque. Du coup votre adversaire passera au travers de celui-ci.

A partir du moment où vous vous défendez avec l’un de vos personnages, vous pouvez donc anticiper où terminer la course de votre adversaire et ainsi cibler la zone supposée où se trouvera votre ennemi pour lui infliger des dégâts. Afin de compliquer tout cela et ainsi ajouter un vrai sens tactique pour ne pas rendre ennuyeux les combats, toutes les compétences ont un temps de recharge (en tour). Ceci permet de ne pas abuser de la même stratégie à chaque tour.

Un Early Access un peu maigre.

Côté technique, nous sommes face à du pixel art minimaliste. Tout est très petit ce qui, malgré le manque de détail, permet d’avoir des champs de bataille plutôt jolis. Là où ça se gâte, c’est lorsque les portraits de nos héros s’affichent lors des dialogues, qui eux sont clairement moches. Niveaux contenu solo, il n’y a pour le moment qu’environ un quart, avec la partie dialogue quasi non présente afin de pas spoiler le joueur.

Il y a au total huit missions, dont un combat contre un boss qui montre tout le potentiel tactique du titre. Hélas, le tout se boucle en une petite heure. On peut supposer avoir bien plus d’interaction, avec de l’achat d’équipement et autres dans les villages, une fois ceux-ci libérés. Enfin, la partie multi-joueur est elle aussi présente, mais trop instable pour en tirer des conclusions au moment d’écriture de cette preview. Si cet Early Access est vraiment maigre en terme de contenu pour le moment, elle nous montre tout du moins un titre avec des bases solides dont les combats sont ultra jouissifs, du fait de leur grande facilité d’accès avec simplement trois actions possibles. Cela permet un large panel de tactiques possible, notamment avec la multiplication des classes de combat.

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.