Gamescom 2016 – Preview : Skylanders Imaginators

Après plus de cinq épisodes d’une série ayant lancé la mode des jeux/jouets, Skylanders n’innove pas. Le directeur créatif de Vicarious Visions est parti après Superchargers, qui était sans aucun doute l’épisode le moins intéressant en terme d’interactivités nouvelles avec les figurines. Rien ne va plus sur le bateau Skylanders ? C’est avec cette terrible impression que je me suis rendu à la présentation du nouvel épisode.



Un skylanders unique, ou presque

Reprenant intégralement le joli mais désormais un peu ridé moteur de jeu lancé par Skylanders : Trap Team est toujours un peu raffermi chaque année, Imaginators n’est pas vraiment différents des précédents épisodes et semble surtout être le plus paresseux au premier abord. L’histoire qui nous est contée parle toujours de Kaos qui veut dominer les Skylands et cette fois, ce sont d’anciens Skylanders (de première génération principalement) qui guident le joueur à travers les niveaux. Evidemment, ils seront toujours jouables si vous les possédez en figurines (ce qui permettra des situations un peu bizarres) mais l’idée est réellement d’imposer de nouvelle têtes connues. Et surtout, celles que vous allez créer.

Car l’idée principale de ce Imaginators c’est de permettre au joueur de créer son propre Skylanders (youpi !) en le transferant dans un cristal à acheter à part (moins youpi…) et dont l’élement est imposé par ce même cristal (la poule aux œufs d’or n’en peut plus de pondre). Il y a plusieurs raisons de fustiger cette idée purement commerciale et qui force à l’achat, par contre on ne peut pas enlever une chose à l’éditeur de personnages : il est vraiment amusant.

Reprenant des « morceaux » de Skylanders connus (que l’on pourra débloquer tout au long de l’aventure) en plus d’autres élements de personnages plus basiques ou inventifs mais originaux, l’éditeur permet réellement de composer un Skylanders assez unique par rapport à celui des voisin. On y change la tête, le corps, les bras, les mains, les jambes et tout cela est modifiable en taille, en couleur, etc. Ensuite, il s’agit de choisir une voix à son personnage, ainsi qu’une phrase d’accroche qu’il balancera au joueur à chaque fois que le cristal sera posé sur le portail avant de pouvoir jouer avec sa création dans le jeu. En anglais, ces phrases sont plutôt bien construites à l’aide de deux lignes narrées efficacement. Espèrons que la version française sera à la hauteur de celle des précédents jeux.



Plein de questions sans réponses

Skylanders : Imaginators semble réellement être l’ultime jeu avant la fin. La fin de quoi exactement ? Ça, on en sait rien. La fin de la franchise telle que nous la connaissons ou sa fin tout court, par manque d’idées ? Une série arrive sur Netflix, un jeu tablette assez mauvais est sorti récemment avec un principe mercantile assez horrible et pendant ce temps, Imaginators oublie de proposer quelque chose d’un peu plus nouveau.

En tant que fan de la franchise maintenant, je dois vous parler plus franchement : j’attend impatiemment cet épisode qui m’a beaucoup plus. J’y ai retrouvé l’univers que j’aime, le level-design accrocheur et la floppée de nouvelles figurines (moins nombreuses, avec davantages de packs, mais beaucoup plus imposantes) ne m’ont pas déçues au premier abord. Reste que je ne peut pas oublier d’être objectif devant un produit qui semble perpétuellement tiraillé entre ses développeurs, voulant proposer un jeu de plateformes de qualité et son éditeur, dont le but est de vendre du DLC physique par paquets de douze si possible. A mon sens, le moteur de jeu devrait lui aussi bénéficier d’un coup de jeune.


Si visuellement Skylanders : Imaginators tient toujours la route (il propose certains passages magnifiques et le niveau exclusif Crash Bandicoot est ravissant, contrairement au design du personnage), on ne serait pas contre un renouvellement de formule. Mais après tout, on ne sait encore rien de la rythmique du jeu et de ce qu’il proposera dans son intégralité… On a déjà vu de nouveau mini-jeux originaux, l’idée du partenariat pour des personnages connus est intéressante et voir les anciens Skylanders jouer les mentors permet peut-être de proposer cet « petit autre chose » que l’on attend tant. Patientons ! La sortie est pour bientôt.


Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.