Rive

Le studio Two Tribes nous avait jusqu’à présent habitués à des jeux plutôt portés sur la réflexion (Rush, Edge, Toki Tori 1 et 2). Pourtant, dès les premières images et vidéos de Rive le ton était donné : leur dernière création serait très fortement orientée arcade avec des explosions de partout ! Et quelques temps plus tard, une nouvelle un peu triste est tombée, Rive serait le dernier projet du studio, ses membres ayant décidé de quitter l’industire du jeu vidéo. Espérons que ces vétérans terminent leur carrière avec un petit bijou sans défaut.


20160917141431_1


Faut tout faire péter ? Ok c’est dans mes cordes !

Dans Rive, vous incarnez Roughshot, un pilleur de l’espace pilotant un robot de combat. Armé d’un canon tirant à 360°, rien ne peut lui résister. Malheureusement, après la traversée d’un champ d’astéroïdes un peu mal négociée, vous vous retrouvez bloqué à l’intérieur d’un vaisseau géant à la recherche de carburant pour reprendre votre route. Une intelligence artificielle ne tarde alors pas à prendre contact avec vous pour vous guider… et vous faire tester ses créations.

Le jeu est donc un action platformer ultra dynamique. Le stick gauche permet de se déplacer, le droit de tirer autour de vous, un bouton est dédié au saut (et même double saut) et très rapidement, vous récupérerez des missiles à tête chercheuse, un fusil à pompe, des bombes rebondissantes et des mines électriques pour « négocier » avec tous les robots que vous croiserez sur votre chemin. Les détruire vous permettra de récupérer des boulons, nécessaires pour débloquer les diverses améliorations de votre véhicule.

Autre chose plutôt intéressante, vous avez la capacité de pirater certains ennemis pour vous aider dans votre aventure (robot infirmier, tourelle de défense flottant à vos côtés…) ou pour déverrouiller l’accès à certaines zones.

Boucler les 13 niveaux du jeu prendra dans les 5 à 6h, durant lesquelles vous traverserez les différentes zones du vaisseau et, bien que l’action se déroule quasiment toujours en intérieur, les graphistes ont su varier les ambiances (zones aquatiques, fonderie pleine de lave, conduits de ventilation…).

Graphiquement le jeu est plutôt joli et il est parfaitement traduit en français avec des blagues adaptées pour l’occasion (le héros n’hésite d’ailleurs pas à s’adresser directement à nous ou à commenter tout ce qu’il voit) et on se rend compte de l’expérience des développeurs à la qualité générale de réalisation. Si je devais pinailler, je dirais juste qu’ils ont un peu trop forcé sur les effets d’explosion, gênant parfois la lisibilité lorsque vous êtes attaqué par de nombreux ennemis en même temps (et ça arrive très fréquemment).


20160917141513_1


Il y a la bonne et la mauvaise difficulté

Il y a une chose surprenante lorsqu’on lance le jeu pour la première fois, seul le mode difficile est disponible. Le ton est donc donné d’entrée de jeu : nous allons galérer. Ca ne me dérange pas plus que ça, j’ai une patience à toute épreuve (non je n’ai jamais couiné en stream après une mort « injuste ») mais le problème ici est que cette difficulté est due à de mauvaises raisons.

La première est la caméra et son zoom un peu trop prononcé qui fait qu’on ne voit les ennemis arriver qu’au dernier moment et que ceux-ci ont quasi tous tendance à vous rentrer dedans à vive allure.

La seconde est la chance d’obtenir une caisse de munitions (pour recharger son attaque spéciale) ou un kit de soins. Contrairement à la plupart des jeux, dans Rive chaque ennemi laisse aléatoirement un de ces deux objets à sa mort ce qui fait que pour un même groupe d’ennemis détruit, vous pourrez tout aussi bien être soigné deux fois que pas du tout

Autre chose étrange pour un jeu se voulant difficile, des checkpoints sont placés tous les 20 mètres. Au final, vous aurez donc l’impression de foncer tête baissée en permanence en espérant activer le point de passage suivant, réussissant parfois à terminer une zone avec votre barre de vie pleine alors que les dix tentatives précédentes ont été des échecs cuisants.

Cela est d’autant plus vrai pour les « arènes ». Fréquemment dans le jeu, vous devrez survivre durant quelques minutes face à des vagues d’ennemis, le temps qu’une porte (ou tout autre mécanisme) s’ouvre et vous permette de continuer votre chemin. Ces passages sont généralement très difficiles et pas vraiment valorisant car disposant également de deux ou trois checkpoints. Vous aurez donc là encore la sensation d’essayer uniquement de résister pour activer le point de passage suivant. Et si le jeu en propose déjà pas mal dans sa première moitié, j’ai vraiment l’impression que les deux dernières heures ont été une succession d’arènes peu inspirées, c’est vraiment dommage


20160917141502_1


Leaderboards et modes de jeu

Une fois l’aventure bouclée, deux nouveaux modes de jeu seront disponibles : le speedrun (qui comme son nom l’indique vous met au défi de terminer le jeu le plus rapidement possible) et le mode un seul crédit (où la moindre mort met fin à votre aventure). Alors je sais bien que certains joueurs sont des extra-terrestres, que des choses qui paraissent impossibles ne sont qu’une simple formalité pour eux, mais là franchement, je suis vraiment curieux de voir quelqu’un terminer le jeu en une seule vie. Vu les pics de difficulté très mal maitrisés du jeu et la possibilité de mourir à tout instant, je ne vois même pas comment c’est réalisable. Surtout que je ne vous ai pas dit, mais certains passages (être poursuivi par de la lave en fusion par exemple) ont des timings tellement serrés que le moindre ralentissement est fatal.

Si vous aimez les gros chiffres, sachez qu’un leaderboard par niveau et mode de difficulté est présent. Le scoring est relativement simple, détruire les ennemis fait monter un multiplicateur de points qui retombe à un dès que vous vous faites toucher.

Du contenu additionnel devrait être ajouté plus tard (un bouton est déjà présent dans le menu) mais vu que le jeu vient tout juste de sortir je n’ai pas plus d’info dessus pour le moment.


Je suis bien embêté avec Rive. C’est exactement mon type de jeu, ça explose de partout, c’est ultra dynamique, le robot se prend en main rapidement et on prend un plaisir fou à tout détruire sur son passage. La réalisation est impeccable, les décors sont variés même si on reste toujours dans le même vaisseau géant et on est même surpris par des phases de pur shoot’em up horizontal ou de navigation libre dans l’espace. Malheureusement, les pics de difficulté soudains et la deuxième partie du jeu principalement constituée de successions d’arènes pas spécialement intéressantes viennent gâcher le plaisir apporté par le jeu…


Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.