BlazBlue : Cross Tag Battle

Si j’ai toujours eu une préférence pour les jeux de baston Capcom, j’ai tout de même passé d’excellentes soirées grâce à Arc System Works et ses licences Guilty Gear ou BlazBlue. J’étais donc très heureux à l’idée de lancer BlazBlue : Cross Tag Battle, un crossover regroupant des personnages issus de quatre univers : BlazBlue évidemment, Persona, Under Night In-Birth et RWBY.

Les combats se déroulent en 2 contre 2 avec la possibilité d’appeler son coéquipier en plein combo ou de se faire remplacer à tout instant. Au niveau des boutons, Arc System Works garde la recette Dragon Ball avec trois coups normaux : faible, moyen, fort. Les coups spéciaux se lancent en effectuant une petite manip avant (style quart de cercle) et vous avez également la possibilité de les lancer en version ex en consommant un peu de barre ou un super coup en appuyant sur deux touches à la fois. On sent que tout a été fait pour que les personnages puissent être pris en main très rapidement et la plupart des combos s’effectuent tout simplement en pianotant les coups du plus faible au plus fort avec la possibilité de placer un saut ou une assist au milieu pour augmenter les dégâts.

Le mode solo est assez fourni avec un mode histoire assez marrante (surtout pour les connaisseurs des différentes licences) et un ensemble de défis pour chaque personnage pour apprendre les différents combos et découvrir leurs possibilités dans des situations particulières. J’avais un peu peur de la maniabilité via les joycon de la switch mais je m’y suis fait très rapidement et les personnages répondent très bien. Je galère encore un peu avec le stick analogique qui ne fait pas toujours ce que j’ai prévu mais je pense que ça vient de moi, le stick arcade me manque…

Après toutes ces choses positives je suis par contre obligé d’aborder le point noir du jeu : son nombre de personnages. Dans la version de base, seuls 20 combattants sont disponibles (dont une grosse majorité issue de BlazBlue). Dans un jeu en 2 contre 2 c’est vraiment peu et vous retomberez rapidement sur les mêmes équipes. Si vous en voulez plus, vous devrez passer par la case DLC ou par l’édition deluxe. Autre chose qui m’embête un peu, l’équilibrage est complètement pété. C’est souvent le cas dans les crossover mais là pour le coup certaines attaques ont des portées complètement folles sans contre-partie, des invulnérabilités incompréhensibles, etc. Ça ajoute évidemment une touche amusante pour les soirées entre potes sur un canapé, par contre l’amateur de jeu de combat pourra être un peu frustré.

En tout cas j’ai passé un bon moment sur le jeu et si ce n’est évidemment pas le jeu de combat de l’année, je le ressortirai avec plaisir de temps en temps pour enchaîner quelques matchs. En plus nous n’allons pas faire la fine bouche sur switch car l’offre n’est pas très fournie !

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.