Flipping Death
Windows PlayStation 4 Xbox One Nintendo Switch

Penny est morte. Mieux encore : Penny est morte et la Mort elle-même prend sa retraite et lui file sa faux. Elle doit désormais s’occuper des morts et des vivants en passant d’un monde à l’autre. Gigantesque point & click moderne et malin, Flipping Death propose de résoudre plusieurs énigmes demandant d’amener des objets vers des gens ou, plus intelligent encore, de posséder des gens pour les amener eux-mêmes vers d’autres personnes, d’autres objets ou à des endroits précis.

Flipping Death est absolument ravissant, reprenant le style visuel des jeux de Zoink (Zombie Vikings ou Stick It to the Man !) mais aussi finalement ses défauts. L’écriture est absolument délicieuse et la narration est doublée en un anglais très réussi. Les doubleurs se sont fait plaisir et ont montré tout leur talent dans ce jeu, ce qui rend l’atmosphère encore plus accrocheuse. Mais voilà, en termes de gameplay pur on se retrouve encore vers de l’aller-retour incessant et ce, sur plusieurs niveaux. On retrouve souvent les mêmes personnages tout au long d’une aventure assez courte qui manque d’ampleur.

Est-ce pour autant une réelle déception ? Sans doute pas, tant Flipping Death propose une aventure artistiquement réussie et très drôle, voir par moment assez étonnante à l’écriture. Il faut juste savoir ou vous mettez les pieds histoire de ne pas vous voir mourir d’ennui sous prétexte que ce n’est pas votre genre de jeu. Amoureux du point & click et de ce style visuel, par contre, foncez ! Et au passage, la version Switch est tout à fait réussie.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.