Tales of the Neon Sea


Tales of the Neon Sea est un jeu d’aventure en 2D en vue de côté avec un scrolling horizontal, dont le pixel art est sans aucun doute l’un des plus charmants que j’ai eu l’occasion de voir sur le salon. Celui-ci jouit notamment d’un magnifique travail sur les fameux néons ayant inspiré son titre créant des petites ambiances colorées lumineuses de ci, de là, seyant à la perfection son univers très cyberpunk. Et il sera jouable à la manette comme au clavier.

On y incarne un détective ayant de la bouteille dans un monde où humains et robots ont du mal à vivre en harmonie. Cette courte présentation – je me suis contenté de regarder pendant qu’un confrère était manette en main – m’aura permis d’apercevoir un jeu mixant des dialogues comme autant d’interrogatoires, des énigmes à résoudre et de la plateforme principalement conçue comme des puzzles environnementaux. Mais c’est surtout de voir ce petit univers de pixels très riche graphiquement se mouvoir qui m’aura séduit.

Il dégage très vite une atmosphère très particulière que son esthétique soignée vient parachever renforçant un peu plus mon envie de plonger dans son aventure dont finalement je ne sais pas grand chose. Notre héros ne sera pas seul dans cette histoire puisqu’il bénéficiera de l’aide d’un acolyte pas comme les autres. Ici, c’est son chat noir qui prendra le relais pour se rendre dans les endroits où notre détective ne pourra mettre pied.

Chose amusante, notre félin aura lui aussi à accomplir des objectifs similaires à ceux de son maître, mais c’est vraiment quand ce dernier rencontra la mafia féline locale que je me suis dit, c’est bon, voici mon argent, donnez moi votre jeu. Je m’emballe forcément, il faut encore que Tales of the Neon Sea nous convainc sur la longueur, mais il aura au moins pour le moment séduit par son emballage.

Il doit sortir très prochainement, la date n’est pas encore inscrite dans le marbre, mais normalement, il pointera le bout de ses pixels avant la fin de l’année.

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.