Old School Musical

Cela fait un petit temps maintenant qu’on surveille Old School Musical et en toute honnêteté, on ne s’attendait pas à une merveille. Que ce soit en salon ou en preview bien au chaud chez nous, on était à chaque fois tenté de rappeler à l’ordre les auteurs en leur parlant de bonne base rythmique, de lisibilité, de référence plus fine et d’un contenu moins paresseux.

La version finale du jeu est tout sauf paresseuse : un contenu assez massif de musiques vient mettre en avant un mode Histoire d’environ deux heures qui enchaîne les blagues gênantes, les références lourdingues et les blagues nulles, tout cela de façon très assumée de façon à ce que cela en devienne, par la force des choses, assez drôle à découvrir. Excepté quelques moments de vrai ratage d’ambiance (IsoCity), Old School Musical va toucher la fibre nostalgique des joueurs et plaire à un large public.

Mais c’est surtout son rythme et la qualité de ses notes, que ce soit en Facile, Normal ou Difficile, qui rend Old School Musical très sympathique. Pour un amateur de jeux musicaux, le titre est un très bon divertissement sans grosse difficulté. Pour des débutants, c’est un jeu parfait pour s’essayer à la dextérité de ses doigts et à son sens du rythme. Sur ce point, on ne peut que féliciter l’équipe !

Reste alors de parler de lisibilité : le joueur ne verra absolument rien de l’univers proposé en pixel art tant les notes sont centrales. L’interface fait tout pour gâcher la vision d’ambiance au joueur, pour maximiser la lisibilité des notes. C’est donc un jeu parfait pour être joué en public, car seuls eux pourront bénéficier des moments débiles et des jolis pixels environnants.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.