Tales From Candlekeep : Tomb Of Annihilation

Tales From Candlekeep : Tomb Of Annihilation se déroule dans l’univers de Donjons & Dragons, en s’inspirant de l’aventure Tomb of Horror écrite par Gary Gygax en 1978 et en se basant sur le jeu de plateau Tomb of Annihilation sorti début 2017. C’est un dungeon crawler qui se joue au tour par tour avec des niveaux générés procéduralement.

Le jeu se passe dans la péninsule de Chult, une zone frappée d’une malédiction mortelle. Vous dirigez une troupe d’aventuriers composée d’Artus Cimber un Rôdeur Humain, Asharra une Magicienne Aarakocra, Dragonbait un Paladin Saurial, Birdsong une Barde Tabaxi et enfin Qawasha un Druide Humain. Enfin pour le dernier membre de l’équipe c’est si et seulement si vous avez acheté le DLC, sinon vous vous retrouvez avec un groupe de quatre et une place libre, un choix un peu “étrange” de la part des développeurs.

Le but est évidemment de mettre fin à la malédiction en accomplissant une quarantaine de quêtes situées dans des zones de jungle, des donjons, des labyrinthes, etc. Avant de partir au combat, vous devrez bien réfléchir aux compétences et pouvoirs à équiper sur vos différents personnages. Ils sont répartis en plusieurs catégories (à volonté, utilitaire, journalier…). Les choix sont variés et permettront de vous adapter à chaque situation. Si en difficulté normale vous n’aurez pas trop à vous creuser la tête, dès que vous attaquerez les difficultés supérieures vous devrez réfléchir à des synergies intéressantes entre vos divers personnages pour espérer survivre.

Chaque mission réussie vous octroiera des matériaux permettant peu à peu d’améliorer l’équipement de vos héros en forgeant de nouvelles armes et armures pour renforcer leurs dégâts, réduire le temps de récupération de leurs compétences, etc. Je ne vous cacherai d’ailleurs pas que le jeu est très basé sur le grind et que vous devrez refaire plusieurs fois chaque mission si vous souhaitez avoir assez de composants pour l’artisanat.

Graphiquement c’est très réussi et j’aime beaucoup l’effet d’apparition des tuiles lors de la construction des niveaux. A chaque fois que vous approchez du bord d’une zone, une nouvelle pièce de puzzle tombe du ciel pour vous dévoiler la suivante. L’ambiance jeu de plateau est présente et même la mauvaise foi du manque de chance au dé sera de la partie (oui j’ai “un peu” couiné sur la vidéo, faut dire que rater des 3+ avec un D20 ça fait mal !).

J’ai passé un bon moment sur le jeu. Si on met de côté la “vente forcée” du DLC pour profiter pleinement de l’aventure, le reste est très sympa, aussi bien au niveau du contenu que de la réalisation. J’étais passé à côté à sa sortie, je suis content de l’avoir découvert maintenant et je pense qu’il plaira à tous les amateurs de dungeon crawler à l’ancienne. Par contre j’insiste dessus, vous allez devoir grinder pas mal pour améliorer votre équipement ce qui n’est pas toujours plaisant et le rythme est un peu mou au départ, le temps que la difficulté augmente et que le côté “j’active mes pouvoirs sans réfléchir” ne soit plus possible.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.