Steel Rats

Ce que j’aime avec les jeux indé, c’est qu’il y a toujours des studios prêts à prendre des risques pour tester des croisements de l’impossible. Steel Rats en est un parfait exemple, puisque c’est un platformer / action (en 2.5D) à moto. Si vous imaginez un jeu complètement fou, vous êtes sur la bonne voie mais je suis persuadé que vous êtes loin du résultat.

La maniabilité se rapproche d’Urban Trial Freestyle, le précédent jeu du studio Tale Multimedia, sauf que la physique est ici bien plus permissive et que vous aurez à votre disposition de nombreuses compétences d’attaque (jet de flammes, chaînes énergétiques, frappe au sol…) dépendant du personnage sélectionné. Le gang des Steel Rats est composé de quatre motards prêts à tout pour sauver Coastal City d’une invasion de robots destructeurs. Au cours des 28 niveaux de la campagne, vous aurez l’occasion de collecter des tonnes de ferraille sur des boîtes de conserve énervées, que vous pourrez ensuite utiliser pour améliorer vos compétences, débloquer de nouveaux pouvoirs plus puissants ainsi que de nombreux passifs.

Graphiquement le titre est réussi et l’ambiance rétro-futuriste dans une version alternative des Etats-Unis des années 40 colle bien au jeu. Côté bande-son je suis tombé amoureux du thème du menu ! Je suis par contre un peu plus partagé sur deux choses : si les passages d’action sont agréables, les rares phases de plateforme pures sont une vraie purge et j’ai trouvé que les boss, s’ils sont impressionnants, ne proposent finalement que des combats assez plats. Heureusement, ces deux points ne représentent qu’une infime partie de l’aventure.

Le jeu est dans l’ensemble assez facile car vous pouvez changer de personnage à la volée (ce qui vous octroie donc potentiellement quatre barres de vie) et que de nombreux points de restauration de santé sont disposés tout au long des niveaux. Mais si vous souhaitez profiter un peu plus du jeu, trois objectifs secondaires plus difficiles (terminer en moins de x minutes, ne pas se faire toucher, détruire x ennemis dans les airs…) seront proposés à chaque stage et vous aurez également un secret à trouver, donnant des informations sur l’histoire du jeu et ce qui s’est passé avant la découverte de l’invasion robotique.

Si le concept sur le papier m’avait immédiatement conquis, j’avais un peu peur du résultat mais je me suis vraiment éclaté. Le jeu regorge de bonnes idées, comme cette roue avant scie circulaire permettant non seulement de découper les ennemis et obstacles, mais également de s’accrocher à certaines surfaces et de se déplacer aux murs et aux plafonds, donnant lieu à des niveaux verticaux.

Comme vous avez pu le comprendre tout n’est pas parfait mais si vous cherchez un jeu original et amusant, Steel Rats comblera sans problème vos attentes et j’espère que Tale Multimedia continuera à prendre des risques, surtout si le résultat est aussi bon que cet essai.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.