Découverte en Vidéo

Vadine: Bite-Man

Développeur / Éditeur : Douglas OonkDate de Sortie : 30 octobre 2018 – Prix : 1,99 €

En France, pas sur que le titre de ce jeu soit vendeur. De toute façon, ce jeu est une horreur. Douglas Oonk se sert de l’Unreal Engine pour proposer un plateformer bourrin à la voix-off ridicule, qui nous raconte une histoire faite de gore et de très mauvais gout. Tout y passe et surtout le sexisme, tant qu’à faire. C’est les bas-fonds de Steam, nul doute qu’il y a un public pour cela. Mais c’est navrant.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Découvertes au Hasard

Laisser un commentaire

Nefasto’s (Mis)Adventure

Un héros de jeu vidéo assez mauvais à base de shooter sur des canettes sans trop de progression se retrouve plongé dans un point & click caustique et malin après que son jeu ait complètement crashé. On se retrouve avec un monde digital expliqué avec beaucoup d’humour, teinté d’un peu de grossiers personnages portés par un héros extrêmement antipathique.

Prévu sur Nintendo Switch, ce jeu d’aventure est pour l’instant très avancé et plutôt amusant à parcourir. Notre seul souci pour le moment, c’est de savoir si l’humour saura se renouveler et ne pas rendre le récit trop lourd. Dans la version qui nous était proposée, les gags fonctionnaient sur une vingtaine de minutes… Mais au-delà ?

Porté aussi par un environnement graphique volontairement épuré, Nefasto va avoir fort à faire pour parvenir à mettre en avant ses quelques beaux tableaux, cachés par l’environnement « digital » forcément omniprésent. Bref, c’est une vraie curiosité qu’il faudra suivre à la sortie.

Aurore

Tout jeune prototype de 3 semaines à peine, Aurore est une expérience onirique où un personnage contrôlé par le joueur progresse en 3 dimensions, sur des plateformes au-dessus des nuages.

Le joueur peut se déplacer, sauter mais aussi et surtout manipuler son environnement en faisant grossir ou rétrécir de façon assez importante certains blocs, les transformant de simple brique à mur gigantesque.

La démo permet d’explorer les possibilités de cette mécanique à travers quelques petites énigmes dont on vient à bout en une poignée de minutes.

Un résultat convaincant pour un prototype de 3 semaines qui propose à la fois une mécanique qui fonctionne, quelques façons de l’exploiter intelligemment et déjà une ambiance onirique qui sera propice à une belle narration si elle est correctement exploitée.