Rapide Preview

Space Haven

Développeur : Bugbyte Ltd – Éditeur : Bugbyte Ltd
Prix : 22€ Date de Sortie Prévue : surement pas avant 2022

Les jeux de gestion / survie (on parle ici de jeux comme Rimworld, Dwarf Fortress, Oxygen not included), m’ont toujours fasciné, pour les histoires qu’ils sont capables de raconter et pour l’adrénaline qu’ils procurent en étant toujours sur la corde raide de l’équilibre entre bon fonctionnement et les drames en cascades qui peuvent se suivre, et intimidé pour leur proposition riche de mécaniques de jeu les rendant plutôt complexes et demandant un fort investissement.

Alors quoi de mieux qu’un jeu en accès anticipé pour se lancer tranquillement dans le genre, donnant ainsi la sécurité d’avoir une partie des systèmes de jeu non inclus, permettant d’appréhender un titre plus sereinement à condition d’accepter d’avoir un jeu un peu incomplet et aussi un peu cassé et déséquilibré. Et oh magie ! Space Haven répond parfaitement à tout ça.

Proposant un grand nombre de mécaniques, avec un tutoriel pas trop mal fichu, vous serez le commandant d’un vaisseau spatial dérivant dans l’espace avec sa tribulation de quatre personnes. Pour permettre à ces derniers d’évoluer, il vous faudra construire tout le bon petit kit du survivant (gestion de l’air, température, électricité, nourriture, salle de repos). Une fois les premières installations en place viendra le grand défi du jeu : se déplacer, communiquer et survivre le plus longtemps possible.

Car contrairement aux titres précédemment cités, ici vous ne mettrez jamais les pieds sur une planète pour y récolter des ressources. Pour cela trois options s’offrent à vous : allez miner des astéroïdes, dépouiller des carcasses de vaisseaux abandonnées (elles le seront toujours pour une bonne raison : pleine de bestioles pas cool qu’il vous faudra affronter) ou commercer avec les autres vaisseaux que vous croiserez.

Ici, on y retrouve une petite touche “Faster than Light”, avec affrontements (spoiler : les vaisseaux que vous croiserez ne seront toujours pas sympathiques avec vous) et sauts d’une galaxie à une autre, le jeu vous mettra toujours en permanence en stress, faisant vibrer cette corde raide de l’équilibre pour vous faire tomber.

Si cet accès anticipé est plutôt très engageant (et on ne doute pas que le jeu finira parmi les grands titres des jeux de gestion/survie), il lui reste encore beaucoup de peaufinage à apporter, pour notamment éviter les fausses notifications de problème, une gestion de l’électricité bien plus claire, et surtout finir cette chanson du menu principal qui est bien trop chouette et qui mérite d’être bien plus longue.   

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Crim

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

D'autres Previews

Away

Laisser un commentaire