Preview

Source of Madness

DĂ©veloppeur : Carry Castle – Éditeur : Thunderful Group – Date de Sortie : 2021

Lire la vidéo

C’est sur Gamejolt que tout a commencé pour Source of Madness me concernant, avec une version visuellement très sommaire et différente de ce qui nous sera proposé lorsque ce jeu sortira. Nous avons eu la chance de mettre la main sur une version Alpha, sympathiquement proposée par le développeur. Et voilà ce qu’il en est…

Partager sur facebook
Partager sur twitter

La belle horreur

Force est de constater que d’un point de vue de l’univers visuel, on est bien servi si on aime ce qui est glauque, sombre, dévasté, en ruines mais surtout à base de monstres à beaucoup trop de membres différents. Les grognements, l’ambiance musicale, tout fait flipper et tout est absolument délicieux à découvrir.

Source of Madness nous demande de jouer cet étrange personnage qui peut lancer deux sorts, du moment qu’il s’équipe de deux bagues magiques. Ces deux sorts sont liés, en termes de caractéristiques, à celles des bagues. Ainsi, on peut lancer des boules de feu explosives, créer des murs de flammes, des pointes lumineuses ou bien encore envoyer des projectiles qui nous blessent mais nous ramènent de la vie s’ils sont bien visés.

Une esquive est disponible, ainsi qu’un double saut. Des mouvements classiques sans réelle originalité qui se montrent toutefois déjà très réussis dans leur prise en main. Au fil de la progression, on gagnera de nouvelles bagues, toujours plus fortes. Et évidemment, si vous mourrez… Eh bien vous recommencez ! Vous choisissez un personnage et vous vous rendez à des stèles vous permettant de dépenser le sang que vous avez récolté sur vos ennemis pour débloquer de nouvelles classes de personnages et de nouvelles capacités et améliorations d’état.

Trois classes pouvaient être débloquées ici et donc, jouées dès le lancement d’une nouvelle partie : le personnage « classique », sans réelle caractéristique, mais aussi le Pyromane capable directement de lancer de grosses boules de feu. Enfin, une sorte de vampire permettait dès le début du niveau de voler davantage de vie à l’ennemi mais en contrepartie, de voir la nôtre radicalement réduite.

Tout se joue vraiment sur l’ambiance, mais aussi sur un gameplay un poil bourrin et bordelique à l’écran, qui met surtout en avant la monstruosité des adversaires et leurs points faibles, affichés à l’aide de gros cercles servant de cible.

Les niveaux semblent aussi générés plus ou moins procéduralement. On y retrouvera pas mal de passages secrets menant à des coffres, contenant souvent une bague plus forte que celles que l’on possède déjà.

Il est possible d’interagir avec les niveaux en explosant des portes, mais aussi en jouant avec la physique de certaines ruines et arbres qui vous bloquent ou gênent le passage.

Enfin, les boules de feu lancées ont cette faculté d’être beaucoup plus malléable et réalistes que dans la plupart des jeux proposant ce genre d’effet, permettant au joueur de les diriger vers les airs, façon « Worms » pour espérer revoir les projectiles s’écraser sur l’ennemi se trouvant pourtant à un endroit moins accessible en ligne droite. Intéressant…

Source of Madness est, dans cette version Alpha pas du tout avancée et demandant encore beaucoup de travail, absolument charmant. Même si « charmant » n’est pas le mot qui lui sied le plus. En tous les cas, j’ai joué plus d’une heure à cette Alpha sans me lasser, tant le gameplay est simple d’accès et amusant. Honnêtement, je place en ce jeu de grands espoirs de réussite. Il me semble très bien parti pour marquer du monde à sa sortie.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire