Critique VR

Flow Weaver

Skywilly
Publié le 23 avril 2021

Développeur

Stitch Media / Silverstring Media

Éditeur

Stitch Media / Silverstring Media

Date de Sortie

11 mars 2021

Prix de lancement

19,99 €

Testé sur

Oculus Quest + Link PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

S’il y a bien un genre de jeu qui trouve un nouveau souffle en réalité virtuelle, c’est le jeu d’aventure. Principalement le principe du pointé cliqué, désormais assez vieillot, qui se voit bien plus dynamique et amusant quand il s’agit de réellement prendre les objets en main et d’interagir avec le monde qui nous entoure. Flow Weaver hérite de toutes ces années de jeu d’aventure PC et l’adapte à la VR avec une histoire plutôt satisfaisante à découvrir.

à travers les mondes

Vous êtes un Flow Weaver, un être capable de se déplacer entre les dimensions. Malheureusement, un sort vous emprisonne dans un de ces mondes et vous empêche de repartir chez vous. Il va falloir enquêter autour de vous, en position assise, sans possibilité de bouger, pour tenter de trouver d’autres portails vers d’autres mondes et laisser le flow de la magie interagir entre toutes vos destinations. Ainsi et seulement ainsi vous pourrez progresser dans l’histoire et comprendre qui vous a emprisonné ici et trouver un moyen de vous en sortir.

Proposant environ cinq heures de jeu pour les moins forts en énigmes, Flow Weaver est une histoire plutôt honnête qui n’a cependant pas de fin et termine en véritable cliffhanger. D’habitude, je suis d’avis de ne pas spoiler mais là, je pense qu’il est nécessaire de prévenir ceux qui n’aiment pas ce genre de mauvaises surprises. Au de là de ça, la narration est plutôt sympathique même si les joueurs français vont avoir une surprise : un doublage vocal existe, ce qui est rare pour un jeu VR, mais il est en québécois. Et je n’ai rien contre cet accent, mais beaucoup d’expressions et de termes employés sont par contre totalement méconnus de la plupart des francophones et risquent de poser quelques soucis de compréhension.

Plusieurs pouvoirs seront à débloquer et à utiliser depuis votre siège, d’où vous ne pourrez pas bouger. Assis bien confortablement dans la vie réelle, vous passerez d’un monde à l’autre dans le virtuel avec la possibilité (ou non) de transporter certains objets, d’interagir avec quelques personnages et surtout, d’attraper et positionner des objets en les ciblant avec votre manette. Cela demande un certain temps d’adaptation, demandant un bouton pour agripper, un autre pour sélectionner et le stick analogique pour repousser ou amener l’objet vers vous. Le gameplay n’est pas totalement accessible à tous et il faudra tout de même une petite expérience en VR pour s’en sortir rapidement sans rager sur les menus.

Cinétose

Faible

Peur / Jumpscares

Très rarement

Quelques bugs sont de la partie : des objets qui disparaissent, des scènes cinématiques qui bloquent le jeu, des problèmes rencontrés qui ne sont toutefois pas très bloquants puisque les sauvegardes automatiques sont fréquentes et qu’il suffit alors de revenir au menu du jeu et de relancer la partie avec la fonction « Continuer ». Cela reste dommage de voir que Flow Weaver n’a pas le droit à un peaufinage en règle. Reste que l’aventure est dépaysante et possède une touche de fantasy rappelant les meilleures heures oniriques d’un Morrowind par exemple, pour les connaisseurs de l’un des meilleurs opus de la série des Elder Scrolls. Teinté de Point & Click et de Myst dans le fond, Flow Weaver offre son lot de réflexion et d’énigmes plus alambiquées qu’elles n’en ont l’air. Surtout quand il s’agit d’interactions entre plusieurs mondes.

Ce n’est pas le jeu d’aventure le plus incroyable qui soit sorti en Réalité Virtuelle et on est tout de même très déçu d’y avoir rencontré autant de petits bugs, mais Flow Weaver est tout de même une proposition originale à l’univers intéressant qui saura divertir pendant la demi-dizaine d’heures proposées. Par contre, je ne sais toujours pas si je dois mettre le doublage québécois dans les points positifs ou négatifs du jeu…

Laisser un commentaire