INVERSUS

Il y a une chose que je trouve particulièrement intéressante dans le jeu vidéo, c’est l’abstraction. Elle est souvent la plus présente dans des jeux indépendants, pour des raisons simples : l’abstraction s’accompagne souvent de minimalisme. Cela se fait autant au niveau audio-visuel – de façon assez évidente – qu’au niveau des mécaniques de gameplay – notamment en ayant un nombre très limité de mécaniques autour desquelles le jeu est bâti. INVERSUS baigne autant dans l’abstraction que dans le minimalisme, ce dernier étant sans doute une conséquence d’être développé par une seule personne, Ryan Juckett dont c’est le premier jeu en indépendant après des années sur des jeux AAA.

Lire la suiteINVERSUS

The 4th Wall : horreur et casse-tête

On continue dans l’horreur avec cette deuxième news de la journée, et non pas la dernière je l’espère (Ripper, t’as intérêt de bosser !). Mais attention, je ne vous parle pas de cauchemars gratuits et de monstres à dégommer, mais plutôt de choses étranges et de monde parallèles.

Lire la suiteThe 4th Wall : horreur et casse-tête