Choplifter HD

Apparu en 1982 sur Apple II, Choplifter fait partie de ces titres mythiques que chaque enfant des années 80 a essayé au moins une fois dans sa vie. Le but ? Sauver des civils en contrôlant un hélicoptère. InXile a repris le concept et nous le propose… en plus jovial encore !

Lire la suiteChoplifter HD

Duke Nukem Forever : The Doctor Who Cloned Me

Difficile de revenir sur l’une des plus grandes déceptions et sans doute l’un des plus mauvais jeux de l’année 2011, même avec une extension plutôt attirante sur le papier. Néanmoins nous l’avons fait, complété ce DLC, pour vous en donner notre avis le plus objectif possible. Entre deux blagues de très mauvais gout, Duke Nukem saura t’il nous proposer un bon moment de jeu ?

Lire la suiteDuke Nukem Forever : The Doctor Who Cloned Me

Duke Nukem Forever

12 ans. Voici une douzaine d’années que Duke Nukem promet son retour et nous déçoit à chaque fois en nous affirmant que finalement, ce ne sera pas pour cette fois. C’était sans compter sur Gearbox qui, d’un élan de générosité (et poussé par Take Two) s’est décidé à mener ce projet à son terme. Une bonne idée ?

Lire la suiteDuke Nukem Forever

Le 3 Juin ? Vous jouerez à Duke Nukem Forever…

… pour peu que vous l’ayez précommandé. C’est ce que vous annonce Randy Pitchford, le directeur de Gearbox Software et chef de projet sur Duke Nukem Forever dans une petite vidéo amusante faisant le lien avec la précédente, à propos du report du jeu. Le 3 juin, la démo jouable sera alors disponible à tous ceux qui ont accès au First Access Club Members. Come Get Some ?

Lire la suiteLe 3 Juin ? Vous jouerez à Duke Nukem Forever…

Finesse et poésie ? Non, Duke Nukem !

Parce que Duke Nukem c’est un peu comme Chuck Norris, en mieux, même Game Side Story ne peut pas s’empêcher de vous proposer le nouveau trailer qui a débarqué sur le site VIP (réservé à ceux qui ont précommandé le jeu) et sur GameSpot. Ce trailer montre tout ce qui fait Duke Nukem Forever : des femmes, de la baston, du sang, des voitures radiocommandées, des flippers, du sexe, de la blague à deux euros, mais surtout un jeu qui va hanter nos nuits du mois de juin.
Et là, tous les joueurs de la belle époque laissent tomber une larme de nostalgie. Bizarrement en France, les rédactions s’en moquent pas mal et ne font même pas monter le buzz (si ce n’est peut-être Rahan à Gameblog). C’est un peu symptomatique de ce qui se passe dans la presse d’aujourd’hui : être toujours à la page, sur le qui-vive, en oubliant de préciser à ces lecteurs que le jeu vidéo est comme tout art : intemporel. Et qu’il est bon de rappeler aux plus jeunes quelles ont été les grandes lignes de construction de cet art. Oui je parle toujours de Duke Nukem… Il se fait tard, ceci explique cela, non ?

Lire la suiteFinesse et poésie ? Non, Duke Nukem !