Plug & Play

Dans l’univers du jeu indépendant on peut s’attendre à voir toutes sortes de jeux insoupçonnés, toutes sortes de bizarreries, toutes sortes d’ovni vidéo-ludiques. Mais là… là, on atteint un niveau d’étrangeté jamais égalé. Il faudrait inventer un genre rien que pour réussir à catégoriser un jeu tel que ce Plug & Play. Retour sur une expérience des plus inédites.

Lire la suitePlug & Play

Krautscape : des voitures carburant au chocolat

Vous voulez du chocolat ? Moi j’aime pas le chocolat, vous savez. D’ailleurs, en parlant de chocolat, mon titre est un peu mensonger car les voitures du jeu dont je vais vous parler aujourd’hui ne carburent pas vraiment au chocolat, du moins pas que je sache. C’est juste que le jeu est suisse et que ce n’est pas souvent que je newse un jeu suisse (en même temps, il doit y avoir huit habitants à tout casser) donc aujourd’hui on parle chocolat.

Lire la suiteKrautscape : des voitures carburant au chocolat

EIGD 2012 : les gagnants sont…

Les European Indie Game Days, pour leur première itération, se sont refermés sur de belles récompenses pour ceux qui sont, à leurs yeux, les meilleurs jeux indépendants de l’année. Un beau palmarès !

Lire la suiteEIGD 2012 : les gagnants sont…

Mirage, ou l’art de fumer la moquette

Je…euh…comment dire, je ne sais pas ni comment ni quoi vous décrire. D’habitude, je vous balance le nom d’un indie game, du studio responsable de sa création et je critique le concept. Sauf qu’ici, avec le titre développé par Mario von Rickenbach, je ne suis plus sûr de rien mis à part peut-être que l’esprit humain est capable de sortir des idées vraiment tordues.

Œuvre artistique ? Fruit d’un esprit malade ? Quoiqu’il en soit, Mirage ne laisse pas indifférent, que ce soit par son concept ou l’aspect de son “héros”. Imaginez un instant un chapeau haut de forme, sur lequel se greffent un pied, puis une bouche, puis un oeil, etc…le tout formant une entité qui semble flotter dans les airs. D’après ce que nous dit le site du créateur, Mirage serait l’histoire d’un haut de forme solitaire, qui rencontre un pied humain et qui ensemble décident d’explorer le monde. L’intérêt du titre semble donc résider dans son esthétique mais aussi sa dimension poétique, il va falloir s’accrocher pour suivre et comprendre le délire de son développeur !

Lire la suiteMirage, ou l’art de fumer la moquette