Yooka-Laylee and the Impossible Lair

Preview Jouable : Oui – Vu chez : Team 17 – Date de Sortie : 08 octobre 2019

En 2017 je testais pour vous le prometteur Yooka-Laylee, malheureusement victime du mal des plateformers 3D : la caméra. Les créateurs reviennent à présent avec un autre jeu tiré du même univers et qui va résoudre ce problème d’un seul coup puisqu’il s’agit d’un jeu de plateforme en 2D cette fois-ci.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

L'abeille coule

Dans la plupart des jeux de plateforme, il faut faire les niveaux bien dans l’ordre pour finalement arriver au dernier d’entre eux et terminer la partie. Dans Yooka-Laylee and the Impossible Lair, vous pouvez à l’inverse vous diriger directement vers le dernier niveau. Vous risquez de vous faire sévèrement botter l’arrière train, mais vous pouvez toujours tenter. Pour les humains normaux, comme vous et moi (du moins j’espère que vous êtes humain aussi) il faudra explorer la carte afin de collecter des abeilles qui feront office de points de vie mais aussi de renforts pour affronter le niveau final, le fameux impossible Lair !

Tout comme pour le précédent opus, votre duo regorge d’une palette de coups et de mouvements diversifiés permettant de se sortir de situations dangereuses. Les PNJ connus seront toujours de la partie, dont ce vieil escroc de serpent qui vous raquettera cette fois-ci pour déverrouiller des zones de la carte.

Les tonics seront eux-aussi toujours présent mais apporteront un nouvel intérêt puisque mélanger ceux-ci permettra de changer totalement les graphismes du jeu. Durant la démo les développeurs m’ont montré comment passer le jeu en mode Gameboy, ou comment astucieusement imiter le style de Limbo. C’est totalement inutile, et c’est pour ça que c’est indispensable.

Si Yooka-Laylee n'était qu'un simple Banjo-Kazooie 3 aux yeux de certains, il prend ici son envol et s'émancipe de son ancêtre pour affirmer sa personnalité et son univers à travers un nouveau style de jeu. Restant rétro dans l'âme, il devrait combler les fans du premier, avec un résultat bien mieux fini que l'était son prédécesseur (de ce que j'ai pu en voir), tout en attirant de nouveaux joueurs, autrefois allergiques aux mouvements de caméras vomitifs.

Chezmoa

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

D'autres Previews

Laisser un commentaire