Critique Vidéo

PISTOL WHIP 2089

Skywilly
Publié le 17 janvier 2021

Développeur

Cloudhead Games ltd.

Éditeur

Cloudhead Games ltd.

Date de Sortie

01 décembre 2020

Prix de lancement

20 €

Testé sur

Oculus Quest

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Est-ce que vous connaissez Pistol Whip ? C’est sans aucun doute le jeu VR de 2019 qui m’a le plus étonné, explosant Beat Saber sur son propre terrain de jeu en apportant de la finesse à un gameplay basé uniquement sur du rythme. Ici, il fallait tirer au mieux en rythme sur des ennemis apparaissant dans un parcours en ligne droite, en esquivant les balles et en évitant de se prendre des murs. Vos genoux ne vous remercieront jamais d’y jouer, mais Pistol Whip propose des sensations de jeu particulièrement grisantes.

Après plusieurs mises à jour gratuites ajoutant des niveaux et des armes, Pistol Whip a attendu la fin de l’année 2020 pour se renommer Pistol Whip 2089. La raison est simple : un mode campagne de 5 niveaux pour environ trente minutes de jeu a été ajouté. Un mode qui vous raconte l’histoire d’un homme-machine parti pour fait exploser une sorte de Skynet qui vous envoie un tas de robot armés dans la face. Tout cela dans un univers stylé, ultra-référencé et porté par de nouvelles musiques synthwave de qualité.

Mise à jour gratuite

Les 5 niveaux proposés sont tous plutôt originaux dans leur gameplay. Si le premier reprendra les bases de Pistol Whip, la suite en étonnera plus d’un puisque il s’agira de jouer tout un niveau sans pouvoir tirer une seule balle. On doit alors esquiver et frapper les ennemis fonçant sur nous, avec une telle dynamique qu’on termine le niveau en sueur. Perte de calories assurée !

S’ensuivra un niveau offrant au joueur ou joueuse une toute nouvelle arme, une mitraillette type uzi qui peut tirer sur plusieurs ennemis simultanément. Le jeu augmente donc la rigueur de rythme demandé par le joueur : si habituellement Pistol Whip vous demande juste d’avoir un semblant de rythme avec la musique lorsque vous tentez d’abattre vos ennemis, votre score étant lié à la latence de votre rythme, cette mitraillette vous demandera un peu plus de précision et de vitesse. Sinon, les balles risquent de sortir à une cadence moindre et donc, de perdre en efficacité. Vous donnerez à vos ennemis le temps de dégainer et il sera donc obligatoire de jouer les Néos dans Matrix pour tenter de s’en sortir.

Cinétose

Faible

Peur / Jumpscares

Jamais

30 minutes sans temps mort

Le tout se termine par un Boss incroyable de fureur, de rythme, de dynamique. Même en mode Normal (deuxième des trois niveaux de difficulté proposés), il vous demandera pas mal d’agilité et de précision. C’est sans aucun doute l’un des meilleurs niveaux du jeu, tous les niveaux compris.

Porté par de simples artworks en 2D et en relief, narrés en anglais pour un peu plus de scénario, Pistol Whip 2089 fait dans le cliché évident et cela lui va très bien. Son scénario de nanar combiné à son action violente, rapide et complètement folle lui donne un cachet encore plus appréciable et légitimise entièrement cette idée d’un mode campagne qui ne déçoit pas du début à la fin.

Et en même temps, pas le temps d’être déçu : ça dure trente minutes et là aussi, c’est presque une qualité tant cette faible durée de vie permet de vivre l’expérience d’une traite et de ne pas couper court au flow dont profite le bon rythme des niveaux et leurs différentes idées bien distillées entre chaque.

Pistol Whip 2089 prouve tout le talent dont peut faire preuve l’équipe de développement de ce jeu qu’on n’attendait pas si génial en 2019 et qui montre qu’il est un grand titre en VR en 2020. Dire qu’on attend la suite avec impatience est un énorme euphémisme.

Penko Park

L’inspiration Pokémon Snap

Laisser un commentaire