Critique Vidéo

Penko Park

Skywilly
Publié le 24 janvier 2021

Développeur

Ghostbutter

Éditeur

Ghostbutter

Date de Sortie

23 octobre 2020

Prix de lancement

12,99 €

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Sorti en 1999 au Japon et en 2000 en Europe, Pokémon Snap est un jeu de photographies de Pokémon. A bord de notre voiture sur rails, le Zero-One, il fallait prendre des photos des Pokémons apparaissant sur le chemin et débloquer des items comme des pommes pour réveiller ou interagir avec certains des monstres et avoir de nouvelles et cool photos.

Ce jeu si original a fait sensation, malgré sa faible durée de vie qui a toujours été son principal défaut. On en a longtemps attendu une suite et celle-ci fut enfin annoncée en 2020, lors d’un Pokémon Direct de Nintendo. New Pokémon Snap sortira en 2021 sur Nintendo Switch. Mais bonne nouvelle : pour jouer à un nouveau jeu du genre il n’y a plus besoin d’attendre. 

Penko Park vous ouvre les bras !

Développé par le studio Ghostbutter, qui nous avait déjà proposé sa galerie de monstres plus étranges les uns que les autres dans le méconnu Wunderdoktor de 2017, Penko Park est donc rien de plus qu’un Pokémon Snap dans un nouvel et étrange univers.

Plusieurs mondes vous seront proposés : une forêt, un terrain rempli de lave et de grottes et les profondeurs d’un lac vous placeront dans les vestiges d’un ancien parc animalier qui aurait mal tourné. Cette débâcle vous sera contée au fil de votre progression, promettant une vraie petite histoire simple et efficace avec une conclusion pleine d’ondes positives. Mais entre-temps, il va falloir prendre des photos !

Jouable très agréablement à la souris et au clavier, Penko Park se propose donc d’enchaîner les découvertes. Lors de votre premier passage, vous ne pourrez que prendre de simples photos : des monstres endormis, d’autre qui surgissent de nulle part, viendront remplir votre album de peu surprenants clichés. Mais ça, c’est juste pour votre première fois car en enchainant les clichés à trois étoiles (indiquant ceux qui sont bien zoomés et bien cadrés), vous débloquerez des améliorations de jeu.

Ennuyez-les tous !

À commencer par la possibilité de lancer de pelotes de laine sur les petits monstres ! Celles-ci pourront être chargées pour être propulsée au loin et réveilleront, énerveront ou feront danser vos sujets de photos pour de bien plus originaux clichés. Recommencer deux ou trois fois chaque parcours débloqué sera donc utile pour trouver de nouvelles photos, surtout lorsque vous débloquerez les autres possibilités de jeu vous permettant d’accélérer ou stopper votre moyen de locomotion. Vous aurez aussi la possibilité d’utiliser un « grappin malin », comme il est nommé dans le jeu. Celui-ci vous permettra de collecter des objets, des chapeaux pour votre compagnon, mais aussi des restes de cocon, des œufs, des os et bien d’autres choses encore qui indiquent une particularité de vie de ces monstres à découvrir.

Le grappin servira aussi à entrer dans le monde des esprits et à prendre des photos rares de petits fantômes inquiétants. Mais pour ça, il va falloir débloquer un maximum d’étoiles ! Penko Park ne dure pas longtemps. Je l’ai terminé en 1h20 seulement et j’estime que pour le finir à 100%, il faut environ 2 à 3 heures grand maximum. Les succès du jeu sont aussi là pour gonfler l durée de vie avec de jolis petits défis et un aspect « speedrun » amusant. Mais clairement, Penko Park n’est pas un jeu qui prendra beaucoup de votre temps. À mon sens, c’est une vraie qualité. Parce que le principe fonctionne sur du court terme, en mode découverte et que plus long, beaucoup de joueurs n’y seraient pas revenus. C’était toute la qualité de Pokémon Snap à l’époque et beaucoup de journalistes ne l’avaient pas forcément compris alors que les enfants, eux, s’étaient vraiment facilement contentés de cette petite aventure pleine de surprises. Alors oui, il y a la question du prix : la cartouche Nintendo 64 coûtait plus de 60 € alors que Penko Park, lui, n’en coûte qu’une douzaine.

Proposant un univers mi-mignon mi-horrifique, Penko Park est vraiment adorable de bout en bout. Alors oui, pour les enfants, certains monstres font vraiment peur. Sans doute que le jeu est davantage destiné aux plus grands. Néanmoins, il saura clairement vous divertir et vous enthousiasmer pendant ces deux heures de jeu. Il est parfait pour une petite soirée de détente et saura vous marquer par son ambiance, ses petits détails et son univers global vraiment réussi qui mine de rien, ne demande qu’à être retrouvé dans d’autres jeux. Avec Penko Park, le studio Ghostbutter montre qu’en plus d’avoir un nom rigolo, il a du talent à revendre. Une bonne raison de le suivre avec curiosité en esperant que cet univers sera encore plus étendu dans une prochaine création !

Relicta

Un FPS/Puzzle de plus ?

Laisser un commentaire