Rapide Critique

FF7R EPISODE INTERmission (Épisode de Yuffie)

Skywilly
Publié le 21 juin 2021

Développeur

Square Enix

Éditeur

Square Enix

Date de Sortie

10 juin 2021

Prix de lancement

Mise à niveau PS5 du jeu original

Testé sur

PlayStation 5

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Exclusivité PlayStation 5 “un peu” honteuse (les fans vont raler et on les comprend) ce DLC du Premier Épisode de Final Fantasy 7 Remake (il faut suivre) n’est pas obligatoire pour avoir l’étendue de l’histoire : déjà, c’est un soulagement. N’achetez pas une console pour lui, ne vous dites pas que vous ne comprendrez rien à la suite si vous n’y avez pas joué, puisqu’il n’est pas aussi important. Malgré tout, il est plein de bonnes choses. Et de fan-service, aussi.

On joue Yuffie la célèbre collectrice de Matéria dans une aventure qui se situe en parallèle de l’épisode principal. Venant du Wutai, elle est bien décidée à combattre la Shinra par tous les moyens, quitte à s’allier aux terroristes d’Avalanche. Elle est accompagnée d’un tout nouveau personnage créé pour cet épisode : Sonon.

Ensemble, ils vont pouvoir proposer une dynamique de combat très intéressante. En plus de posséder une nouvelle invocation (Ramuh) qui electrifie le champ de bataille, les deux personnages peuvent se “combiner” pour attaquer ensemble et enchaîner les coups de façon magistrale. C’est très efficace et l’aspect épisodique de l’aventure permet de rendre ce gameplay complètement déséquilibré (en la faveur du joueur) pour le bien du potentiel fun global. Les combats sont très amusants, moins stratégiques pour certains (encore qu’en mode de difficulté élevé ce sera une autre paire de manches) mais diaboliquement bien chorégraphiés. 

Avec l’histoire du jeu, ne dépassant pas les 6 ou 7 heures de contenu, on revisitera les mêmes endroits qu’auparavant sans grande nouveauté. Un mini-jeu est ajouté, lui aussi en référence au jeu éponyme du FF7 d’origine sur PsOne : le Fort Condor. Un jeu de plateau nous demandant d’invoquer des troupes façon “jeu mobile moderne” et de tenter d’envahir le fort ennemi en choisissant bien les invocations en fonction des faiblesses ennemies. Ce mini-jeu doit être proposé à un maximum de personnages pour grimper dans le classement et pouvoir devenir le “Maître de Fort Condor”. L’occasion pour Tetsuya Nomura de remettre sur le devant de la scène un des personnages les plus énervants (et inutiles) de FF7 Remake, mais passons…

Sortant en même temps qu’une version PlayStation 5 de Final Fantasy VII Remake (nomme “Integrade”) absolument remarquable en tout point, que ce soit en framerate, en beauté ou en temps de chargement, ce petit DLC n’est dédié qu’aux fans mais leur fera grandement plaisir, allant même jusqu’à ouvertement référencer de la plus bourrine des façons du contenu de feu “Dirge of Cerberus” (un jeu aux cinématiques superbes mais au gameplay qu’on aimerait oublier). C’est du pur Fan-Service, mais c’est bien fait. Du coup, qui sommes-nous pour juger ?

Laisser un commentaire