Le Top 12 des jeux 2012 laissés sous blister par Maxou…

topmaxou

2012 a été une année prolifique (en terme de jeux, pas en articles de ma partlazy boy), beaucoup de sorties, beaucoup de bons jeux, mais pas de hit absolu capable de vampiriser à l’unanimité les attentions de tout un chacun. Bref, GTA 5 n’est pas sorti. Du coup j’ai acheté encore plus de jeux que d’habitude (à prix fracassé, bien évidemment), et comme le temps n’est pas une donnée extensible, j’en ai forcément laissé un paquet sous blister. C’est pourquoi en ma qualité d’ambianceur de renommée universelle, il me fallait absolument vous parler de mes jeux préférés que j’ai acheté, mais auxquels je n’ai pas joué. GET HYPE !!

Lire la suiteLe Top 12 des jeux 2012 laissés sous blister par Maxou…

TROUBLE WITCHES NEO !

troublewitcheneo-2

Ami des lolis, bonjour. Tu aimes les petites filles mais pas assez pour finir aux faits divers du 20h de TF1, tu te repasses en boucle Kiki la petite sorcière, tu as pour habitude de draguer toute nouvelle caissière étudiante de ton supermarché, et ne dis jamais non à un bon petit shoot’em up des familles ? Tu es le lecteur que je recherche. Saisis donc le manche de ton balai à pleines mains, et découvre immédiatement Trouble Witches Neo !, shmup horizontal au concept remarquable.

Lire la suiteTROUBLE WITCHES NEO !

Quarrel

quarrel-2

Une fois n’est pas coutume, commençons par une parenthèse. Quarrel est un jeu uniquement en anglais, et comme il s’agît d’un jeu style Scrabble, Des Chiffres et des Lettres (sans les chiffres. Mais bordel j’ai toujours été nul en lettres, pourquoi dois-je faire ce test ?!), vous aurez besoin d’un minimum de vocabulaire anglais. Bien entendu, à l’instar des mots croisés à force de jouer on retiendra des mots utiles pour scorer, surtout que chaque mot trouvé a droit à sa définition venant du dictionnaire du Scrabble (toujours en anglais), mais il faudra pour cela avoir un certain niveau dans la langue du “Cheikh Sbire”. Si vous faite partie de cette élite humaine, ce jeu aura bien des chances de vous plaire…

Lire la suiteQuarrel

5 Jeux auxquels n’a pas joué Maxou pour Noël 2011

Un soir sur MSN. Après m’avoir suggéré l’idée que je fasse un top 5, le patron, v’là-t’y pas qui m’a dit textuellement : “c’est génial si tu peux faire original” (ce à quoi j’ai répondu, flatté : “jfais le top 2010 comme g tjs 1an de retard, mdr nan jdeconne!” [sic]). Bah désolé, mais c’était vraiment trop compliqué pour moi, alors j’ai préféré faire comme si j’étais un pigiste chez Gamekult, et expurger toute ma frustration de rateur de destins. J’assume, je suis le pendant mainstream de Game Side Story, le mec qui chipote pour acheter un jeu d’auteur à 0,89€ en promo, et qui se prend le dernier Zelda en day one. Bref, 2011 fut une année formidable… je suppose.

Lire la suite5 Jeux auxquels n’a pas joué Maxou pour Noël 2011

SkyDrift

skydrift-3

Ahhh… l’aviation. Des premiers prototypes d’aéroplanes, en passant par Antoine de Saint-Exupéry, jusqu’au mythique Concorde, sans oublier Satanas et Diabolo, c’est toujours l’éclate totale. Et c’est en partant de ce postulat de base qu’a germé l’idée de SkyDrift. Mais attention, alors qu’on a l’habitude des jeux d’avions de chasse tel Ace Combat, ou de faire les marioles dans les airs sans but précis dans GTA et ses pairs, SkyDrift emprunte un chemin moins pratiqué : les courses d’avions. Si Diddy Kong Racing avait ouvert partiellement la voie, on lorgne ici plutôt dans un trip sensations pures à la Wave Race ou Hydrothunder Hurricane, auquel on aurait ajouté un arsenal rappelant Blur. Mais trève de name-dropping de haut vol, mettons les mains dans le cambouis.

Lire la suiteSkyDrift

Terraria, c’est plus fort que moi !

C’est avec plein d’optimisme que je me suis lancé dans l’aventure Terraria. Ressemblant à un jeu de plates-formes 2D au design pixelleux très Final Fantasy époque Super Famicom, tout ça dans un monde ouvert où l’on peut faire un peu ce qu’on veut en creusant, ça m’a intrigué dès le départ. En plus, les spécifications matérielles étant en conformité avec le potentiel sidérant de mon PC, à l’agonie depuis bien trop longtemps (l’abolition de l’esclavage, c’est surtout des textes… et y’a encore rien concernant les machines), j’étais bon pour tenter l’install via Steam. 200 Mo sur le disque dur, 512 Mo de RAM, parfait ! Commençons.

Lire la suiteTerraria, c’est plus fort que moi !

A new challenger has entered the ring !

Salut, pétillant lecteur de Game Side Story, c’est moi, ton pote Maxou.

Et là tu te dis, “Quoi ? C’est qui ce blair’, en plus il me tutoie, ça il va payer !” mais calmons-nous, vouvoyons-nous, même. Car si je prends la parole en ce jour, c’est pour vous dire qu’il pourrait vous arriver de me lire ici à l’avenir. Ce couteau de belle taille sous ma gorge me fait même dire que vous me lirez forcément ici à l’avenir. Ma spécialité ? Les jeux un peu vieux, qui ont fait un peu de bruit, mais un peu oubliés depuis (et donc en théorie pas chers, l’idéal quand on est radin). Skywilly ayant décidé d’élargir la cible du site aux tweens et autres jeunes PEGI-7, après une étude de marché auprès de ses petits cousins, je vous proposerai ainsi des articles à propos de jeux dans la veine des Lapins Crétins en Laponie ou des Lapons Crétins en Lapinerie. Ceci restera une blague à usage unique.

Et là vous vous dites toujours, “Raaah, c’est qui ce blair’… pourquoi lui ?! J’aurais préféré JulienC de Gameblog !”. Moi aussi, mais trop cher, trop professionnel, trop sympa. Trop bien sappé. Heureusement je le rejoins au moins sur ce dernier point, moi, casualcore gamer né pile poil 44 ans après l’appel du Général, je découvre le jeu vidéo sur Apple II (jouant à Mystery House avant même de savoir lire, peu aidé par un père aussi anglophone qu’un ponte d’Ubisoft), confirme avec un pack NES + TMNT à Noël en pyjama, comme tous les jeunes de mon âge, poursuis sur SNES, Game Boy, patiente sans regrets pour la N64, continue sur PlayStation 1 et 2, GameCube, tout récemment Xbox 360 et Wii. Sans oublier le PC en fil rouge, avec l’une de mes raisons d’être, l’émulation. J’ai aussi beaucoup contribué à la pleine santé de l’industrie du bois dans les années 90, en témoigne ce km³ de magazines de jeux vidéo en ma compagnie.

Enfin (ça commence à être long cette affaire), fans de mangas, vous m’avez probablement lu un jour sur un de mes défunts sites, ou encore sur un autre site super-décédé, et number one en France en son temps, abordant la chose “Spider-Manesque” en compagnie de Cubertoy… une autre époque, un autre état d’esprit, ou pas. Désormais sur GSS (Great Success Story pour les intimes) en plus de mon semi-lisible blog “Il est quatre heures…“, je suis la preuve vivante que le piston, ça marche toujours d’enfer ; et de nouveau, je vous salue.