Da New Guys : The Day of Jackass

Un point & click dans le monde du catch ? C’est plutôt original et c’est le défi que se sont lancé les développeurs de perles comme Gemini Rue (entre autres titres d’exception). Cependant, son style graphique très particulier parviendra-t-il à retranscrire toute la volonté créative de ces créateurs ?

Dessiné à la main… Et ça se voit !

Da New Guys est basé sur l’histoire de trois catcheurs : Simon le bourrin, Brain l’égocentrique et Defender le “vrai cerveau” du groupe contrairement à ce que son nom indique. Tous trois viennent de gagner la ceinture du championnat de catch annuel, grâce à Brain et son manque de courage pour plonger dans une violente altercation. Alors que celui-ci fête l’événement, il est cependant enlevé par d’étranges individus. Ces deux comparses vont devoir mener l’enquête pendant que lui tente de s’enfuir.

Totalement en point & click, sans un seul soupçon (même pas désiré) d’originalité, Da New Guys fleure bon le jeu LucasFilms d’antan… le joli aspect artistique en moins. Totalement dessiné à la main, ce jeu est réellement violent graphiquement tant il peine à convaincre. Non pas forcément par son manque de détails et son crayonné enfantin, mais bien par ses animations rachitiques et pas du tout intéressantes à découvrir. Cela entraîne une certaine mollesse des actions (malgré le fait que les mouvements soient rapides ce qui n’est pas un mal pour certains allers-retours). Ce gros problème va être une vraie pierre qui roule, venant amasser les déceptions au fur et à mesure de la découverte.

Car la linéarité guette aussi le joueur, ainsi que la facilité. Les actions ne sont vraiment pas nombreuses, comme les lignes de dialogues et il est alors excessivement rares d’avoir à effectuer des actions sur plusieurs tableaux. Les allers et retours incessants des point & click cultes sont moins présents ici, mais c’est justement ce qu’on lui reprochera : une certaine facilité et des énigmes trop logiques ou justement trop folles, sans aucun juste milieu, qui viendront gêner autant les nouveaux joueurs que les habitués du genre.

Hilarant malgré tout

Ce serait quand même faire la fine bouche que de venir clamer un manque d’humour dans ce Da New Guys. Le monde du catch est porté en dérision et les adversaires qui suivront nos héros sont à mourir de rire chacun leur tour. Ils ont leur grand moment, comme ce gaillard fier de son corps qui fait à manger pour son enfant et laisse bruler sa cuisine juste pour une discussion d’égo avec le joueur. Le jeu de WadjetEye est surtout drôle dans ses dialogues, ses références. Moins dans ses gags curieusement, même si certains restent bien sentis et débarquent à l’improviste pour déclencher quelques rires imprévus.

Malheureusement, le doublage anglais n’excelle pas dans l’art de nous faire rire. Très parodique, pas assez sérieux, celui-ci rate le coche et propose des intonations ridicules et qui ne sont pas très professionnelles. C’est d’ailleurs une constante dans Da New Guys : tout est de l’amateurisme, dans ces bons et ces mauvais aspects. La liberté de ton est agréable, mais le visuel trop simple surprend dans le mauvais sens du terme. Le scénario a ses originalités, mais la mise en scène manche d’audace. En clair, il y a encore beaucoup de travail nécessaire pour faire de Da New Guys un jeu d’exception. Venant des créateurs de Gemini Rue, sincèrement, on ne comprend pas.

Da New Guys est donc clairement un point & click classique, pas vraiment beau, très facile d’accès, avec une musique d’introduction franchement motivante, mais assez mal représentatif du genre malgré toute la bonne volonté de ses géniteurs. D’accord c’est amusant et bien jouable à la souris, mais ça n’en est pas moins très court à terminer et réellement décevant techniquement. Surtout quand on voit la jaquette du jeu et son artwork magnifique qui, tout de suite, donne envie d’un style visuel encore plus convaincant. Néanmoins, si vous aimez le genre, ce serait assez bête de passer à côté. Ne serait-ce que pour assouvir votre curiosité !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Une pensée sur “Da New Guys : The Day of Jackass

  • 29/02/2012 à 19:53
    Permalink

    Tiens, je connaissais pas… Par contre 10 euros ca fait cher pour un point and click :/ Surtout pour les graphismes pas tres beau et une durée de vie faible.

    Répondre

Laisser un commentaire