Ambiance malsaine et hémoglobine pour Tower 22

L’horreur est à la mode de nos jours. En jeux, en films ou tout simplement au JT de 20 heures, il est impossible de ne pas croiser au moins un cadavre par jour. Rick Nieuwlaat semble avoir compris la leçon, et est en train de développer Tower 22, un indie game bien loin du cliché du “petit jeu moisis à 3$”.

Ce survival est un peu particulier, puisqu’il se joue à la façon d’un FPS, à la première personne. Un choix sans doute effectué par soucis d’immersion. Mais causons un peu scénario, si vous le voulez bien. Dans Tower 22, le joueur incarne un éducateur prisonnier dans les couloirs de ce qui semble être un immeuble de bureaux. De temps en temps, vous recevez quelques instructions de la part de votre supérieur, mais ceci ne doit pas occulter votre principal objectif : fuir ce véritable cauchemar. Et comme une vidéo est préférable à un long discours, voici de quoi satisfaire votre curiosité ! Un seul mot : anxiogène.

 

 

Petit nouveau.

Hiji

Petit nouveau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.