5 Jeux choisis par Zade pour Noël 2011

Faire un Top est toujours une gageure. C’est vrai quoi, on ne joue jamais au bon nombre de jeux, réussis et mauvais, et on est toujours obligé de faire des choix, donc d’avoir des regrets. Il y’a aussi une question de quantité. Soit on joue trop et le choix est difficile, soit on ne joue pas assez et le choix est…difficile. Cette année je me trouve plutôt dans la seconde catégorie alors que 2011 restera comme une année incroyablement fastueuse pour le Jeu Vidéo. Aussi bien pour les blockbusters que pour les indépendants d’ailleurs.

Il a donc fallu faire un choix, chercher dans ma mémoire les expériences marquantes et les titres phares de mon année vidéoludique. Car si la Terre termine de faire sa révolution, ma vie de joueur aura elle aussi vécu quelques secousses. Game Side Story m’a en effet permis de découvrir un pan entier du secteur que j’ignorais auparavant. L’indépendant est une véritable bulle de fraicheur, une alcôve créative pour bien des développeurs et au final un bonheur pour les joueurs manette ou souris en main. Je remercie donc ce site et Skywilly pour avoir fait de mon année 2011 une année de découvertes et de révélations. Et bonne année à vous aussi !

Beyond Good & Evil HD

Développeur : Ubisoft | Date de Sortie : 08 Juin 2011

Je considère Michel Ancel comme un des tout meilleurs Game Designer au monde, Rayman Origins vient de le prouver une nouvelle fois. J’aime en outre l’homme, simple, accessible, follement talentueux et Beyond Good and Evil reste encore aujourd’hui un de ses meilleurs titres. Le redécouvrir sur console HD permet de se replonger dans cet univers folklorique, bourré d’humour, bien écrit et aux musiques réellement inoubliables. Un immense jeu d’aventure que l’on termine aujourd’hui comme hier avec une seule idée en tête : “À quand le deux ?”

Celestial Mechanica

Développeur : Paul Veer & Roger Hicks | Date de Sortie : 26 juin 2011

Il me faut être honnête, Celestial Mechanica ne mérite pas forcément de faire partie d’un Top 5, surtout dans une année aussi incroyable. Si le titre de Paul Veer m’a tant marqué, c’est surtout, je crois, car tout ce qui l’a entouré m’a réellement passionné. Découvrir le titre, le suivre, y jouer, interviewer son développeur, rester en contact avec celui-ci, etc.Toutes ces expériences étaient nouvelles pour moi et je considère vraiment Celestial Mechanica comme un jalon important dans ma vie de rédacteur. Il reste néanmoins un excellent jeu de plates-formes, créatif, très beau, un peu court certes, mais bourré d’idées originales. Un agréable voyage qui m’a marqué pour bien d’autres raisons que sa qualité, mais qui mérite sa place selon moi.

Epic Mickey

Développeur : Junction Point | Éditeur : Disney Interactive Studios | Date de Sortie : 30 Novembre 2010

C’est Skywilly qui m’a donné envie de me lancer dans le jeu alors que celui-ci prenait la poussière dans mon armoire. Et j’ai bien fait de l’écouter ! Pour le passionné de Disney que je suis, Epic Mickey est un hommage merveilleux à un personnage (Oswald), à un univers et à l’enfance. Warren Spector est un génie, pas de doute, mais je n’aurais pas attendu de lui une telle madeleine de Proust vidéoludique. C’est inventif, beau (oui beau !), le gameplay est très réussi et on parcourt chaque niveau avec des étoiles dans les yeux. Un des (rares) indispensables de la Wii et un grand jeu tout court.

Portal 2

Développeur : Valve | Date de Sortie : 19 avril 2011

Que dire. Que dire. Valve ne sait pas faire de mauvais jeux, ça leur est physiquement impossible, mais Portal 2, même venu de la firme de Big Gabe, est une surprise inattendue. Le premier épisode était excellent et balançait un concept révolutionnaire sans crier gare. Le second reprend la même recette, la secoue, l’étoffe et la rend encore plus géniale qu’elle ne l’était. En plus de son gameplay et de son game design exemplaire, Portal 2 est un sommet d’écriture, surtout en VO (rien que pour la voix de Stephen Merchant), avec une vanne hilarante par minute et un univers qui prend de la consistance. Un chef-d’oeuvre en solo ou à deux, un monument du jeu de réflexion, une leçon de Jeu Vidéo. Bravo Valve, tout simplement le jeu de l’année.

Super Street Fighter IV : Arcade Edition

Développeur : Capcom | Date de Sortie : 07 Juin 2011

Oui je sais. Mais avec ma passion pour les séries et la crise, Super Street Fighter IV : Arcade Edition aura été la raison principale de mon manque d’implication dans le Jeu Vidéo en 2011. C’est bien simple, à chaque fois que j’allume ma Xbox c’est pour y jouer et de temps en temps je m’autorise une petite partie d’un autre titre. Après plus de 600 heures dessus, je peux légitimement dire que je suis accro. Accro au mode Online surtout, hallucinant de qualité et qui me fait oublier (presque) tous les défauts de ce jeu de baston somme toute médiocre. Le phénomène m’a emporté et ce n’est pas la sortie de la version 2012 dans quelques jours qui va arranger les choses. Je compte d’ailleurs poursuivre Capcom pour meurtre. Ils ont tué ma vie sociale.

Le petit jeune.

Zade

Le petit jeune.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.