5 Jeux choisis par Hiji pour Noël 2011

5 Jeux choisis par Hiji pour Noël 2011

Vous n’en avez pas un peu marre qu’à chaque Noël les testeurs de jeux-vidéo vous jettent leur sélection à la figure ? Après tout, leur goûts on s’en moque un peu, seul leurs critiques envers un titre précis nous intéresse, histoire de savoir s’il faut l’acheter ou non. Pour qui ils se prennent ceux-là ? Oh wait (se rappelle qu’il est testeur)… Je n’ai rien dit.

Avadon : The Black Fortress

Développeur : Spiderweb Software | Date de Sortie : 02 Mai 2011

Mon petit coup de coeur, le titre qui titille mon coeur de vieux gamer. Avadon, c’est le retour du RPG à l’ancienne, avec un univers heroic-fantasy et des déplacements au tour par tour. Un titre qui fleure bon les longues soirées devant votre écran, un verre de coca dans une main, un stylo et une feuille dans l’autre. Bien sûr ici la maîtrise de l’anglais est essentielle afin de comprendre les ficelles de l’histoire, mais une fois cet obstacle passé c’est un pur bonheur. Différentes classes, différents sorts, une tonne de quêtes annexes et un bestiaire diversifié font de ce titre un incontournable pour les amateurs du genre. Comptez une trentaine d’heures pour en voir le bout, mais son côté old-school totalement assumé lui confère un charme unique.

Batman : Arkham City

Développeur : RockSteady | Date de Sortie : 20 Octobre 2011

Sans surprise et comme c’est le cas pour beaucoup de gamers, le dernier volet des aventures de l’homme chauve-souris fait partie de mes coups de coeur de l’année. Tout d’abord parce que je suis un inconditionnel de l’ami Bruce Wayne, mais aussi et surtout parce que le titre entretient un étrange paradoxe, en atteignant des sommets d’excellence en matière de réalisation/gameplay et de médiocrité en matière de respect du joueur. Soyons clairs : je ne ferai pas ici de branlette intellectuelle sur telle ou telle qualité de ce jeu, tant sa perfection saute aux yeux et que je déteste cet exercice de style. J’insisterai plutôt sur le côté “on se fait un max de brouzouf sur le dos du joueur”Car oui, Batman AC est le parfait exemple de ce que ne doit pas être un DLC, et résume à lui seul la façon dont un éditeur ne doit pas se comporter envers  les joueurs.Je m’explique (mais vous connaissez déjà la chanson). Après nous avoir fait saliver comme des porcs devant des vidéos de séquences de jeu mettant en scène la belle Catwoman, voici-t-il pas que nous apprenons quelques jours  à peine avant sa sortie qu’il s’agira d’un DLC, inaccessible au marché de l’occasion. D’autant plus que ces phases sont assez inintéressantes, mais constituent tout de même un beau morceau de l’aventure. Rajoutez à cela des DLC à la pelle à l’intérêt limité (excusez-moi, mais incarner Nightwing n’est pas un fantasme absolu pour moi, surtout en mode défi), une gestion des costumes supplémentaires désastreuse, et l’on obtient des sommets en matière de ridicule.

Quoi ? C’est un top five ? Justement, j’énonce ici mes coups de coeur, mais aussi et surtout mes coups de gueule. Alors oui Arkham City est excellent en soi, mais sa politique de DLC est tout simplement honteuse. D’ailleurs, j’attends une version à 30€ complète (pour patienter je squatte chez un pote, et oui que voulez-vous) avant de passer à la caisse. Faites de même, pour le bien de votre porte-monnaie.

no images were found

The Binding of Isaac

Développeur : Edmund McMillen et Florian Himsl | Date de Sortie : 28 Septembre 2011

Sorti en septembre 2011 pour la modique somme de 4.99€, The Binding of Isaac est un petit bijou en matière de die & retry. Doté d’une histoire simpliste qui constitue néanmoins une petite critique acide envers l’aveuglement de certains croyants, le soft est une puissante drogue dont il peut-être très difficile de se décrocher. Les raisons ? Une bande-sonore totalement dévastatrice à base de guitare électrique qui restera longtemps dans vos oreilles, des commandes ultra-simples basées sur deux boutons, une tonne d’items et surtout une réalisation librement inspirée de celle des épisodes NES de la saga Zelda.Cependant, ne croyez en faire le tour rapidement, les niveaux étant gérés aléatoirement à chaque partie et étant d’une difficulté inégale. Une partie pouvant très bien être facile au début, alors qu’une autre sera un véritable Enfer. Les items y sont pour quelque chose.

Mais The Binding of Isaac, c’est avant tout une ambiance crade, sanglante, avec du caca et des mouches partout, des bébés qui pleurent du sang, et toutes sortes d’immondices. Mais le finir une fois ne causera pas la fin de vos soucis, loin de là. Il faudra s’accrocher et le boucler des dizaines de fois pour obtenir des personnages secondaires eux aussi inspirés de la Bible de par leur nom (Judas, Eve, etc…). Bref, achetez-le, c’est un ordre !

Trine 2

Développeur : Frozenbyte | Date de Sortie : 7 décembre 2011

Disponibles depuis peu et aussitôt testées dans nos colonnesles nouvelles aventures de Zoya, Pontius et Amadeus sont un véritable chef-d’œuvre comme on n’en fait que trop rarement. Beauté visuelle, bande-sonore enchanteresse et mode multijoueurs accrocheur, telles sont les principales qualités de ce titre. Je dois pourtant avouer qu’au tout début l’aspect énigme me rebutait légèrement, mais une fois que l’on a compris les mécaniques de jeu ce n’est que du bonheur. Basé sur la complémentarité des trois personnages disposant de compétences propres, le titre nous place au coeur d’un univers féérique où vos méninges seront mises à rude épreuve. Rajoutons à cela une tonne d’objets cachés à trouver tels que des poèmes ou des peintures ainsi qu’un arbre de compétences, et nous obtenons un soft disposant d’une grande replay-value. Chose rare, les développeurs semblent avoir pris en considération les critiques des joueurs et ont grandement diversifié le bestiaire, tout en intégrant de nouvelles mécaniques pour les énigmes. Et cerise sur le gâteau, une édition collector comprenant le jeu en boîte ainsi qu’une OST est disponible pour 20€, de quoi faire un très beau cadeau à moindres frais.

The Legend of Zelda : Skyward Sword

Développeur : Nintendo | Date de Sortie : 18 Novembre 2011

Longtemps attendu, ce dernier épisode de la saga sur Wii était investi d’une double mission. Concurrencer le grand Ocarina of Time tout d’abord, puis faire oublier le semi-échec d’un Twilight Princess jugé sans âme par les puristes. Alors, mission réussie ? Pour ma part oui, oui, et encore oui. Malgré une aventure qui peine à décoller au début, le titre gagne en intensité par la suite, enchainant les moments épiques et forts en émotion. Je ne peux que saluer la prestation de Nintendo, qui nous a concocté un nouvel épisode riche en nouveautés, avec des PNJ bien plus attachants qu’à l’accoutumée et une relation Link/Zelda totalement déroutante pour les fans de la première heure, du moins au début. Cependant, le soft a une légère tendance à pixeliser, ce qui peut déconcerter à l’heure de la HD, mais Zelda c’est avant tout une ambiance et une magie unique, parfaitement restituées ici. N’oublions pas non plus une reconnaissance quasi parfaite des mouvements, rendant les combats bien plus ardus et intéressants, même contre les ennemis de base. Foncez les yeux fermés (attention au mur), c’est une valeur sûre !

3 réflexions au sujet de “5 Jeux choisis par Hiji pour Noël 2011”

Laisser un commentaire