Rétro – Little Big Adventure (PC, PsOne)

C’est à l’occasion de la sortie des deux Little Big Adventure en un pack vraiment sympathique, tout cela chez DotEmu. Entièrement jouable sur nos PC d’aujourd’hui, ce qui n’est pas rien pour ceux qui ont connu ce titre alors qu’ils étaient sous Windows 98 et davantage !

À l’origine fut Twinsen…

C’est sur l’île de la citadelle que commence notre histoire. Twinsen, un jeune homme à la vie pourtant paisible, fait d’étranges rêves depuis quelque temps. C’est pourquoi il est enfermé en prison par le dictateur en place, FunFrock. Celui-ci ayant peur d’une ancienne légende racontant l’arrivée d’une déesse, Sendell, pour sauver la planète. C’est donc incarcéré que vous commencez l’aventure : “Détenu Twinsen, cessez de vous agiter !”. Que de nostalgie en entendant cette phrase…

L’occasion de découvrir le gameplay du jeu, particulièrement original. Vous vous déplacez dans un monde isométrique proposant des personnages entièrement modélisés en une 3D certes grossière, mais aux formes si nettes qu’elle possède beaucoup de charme. Les animations sont assez soignées (bien qu’un peu lente pour notre époque, évidemment) pour rendre honneur à toute la direction artistique du jeu. On parle déjà de DA ? Sans doute parce que la prison, le tout premier endroit où évolue le joueur, est le parfait exemple de tout ce que va être le reste du jeu : de l’exploration, de la découverte, de la prudence aussi…

Mais comment gérer toutes ses possibilités de jeu ? On peut foncer dans le tas, on peut se rendre discret, etc. Ce sont certaines des options mises à la disposition du joueur, en de simples “caractères” à choisir pour Twinsen, notre héros. Via un menu dédié, vous choisissez de le voir “normal”, en colère, prudent ou sportif. Il pourra frapper ses ennemis quand il est énervé, marcher à patte de velours quand il est en mode “prudence” et enfin, courir et sauter en mode “sportif”. Déjà, nous avons là la plus belle des idées du jeu. Celle qui rendra quelque peu sa place au joueur dans l’histoire, avec des choix à faire en fonction des événements. Nous sommes loin des scripts d’aujourd’hui.

Seul contre tous !

C’est donc dans un univers assez sombre, malgré la richesse de la palette de couleurs proposée, que Frederic Reynal et toute son équipe d’Adeline Software nous entraînent via ce Little Big Adventure. Twinsen va se battre et créer une sorte de “rébellion ” contre l’ordre totalitaire établi. Pour cela il aura son arme fétiche : une balle rebondissante. Ses amis lui donneront aussi très souvent de nouveaux objets qui, en interaction avec les bons éléments, le feront avancer dans l’histoire. On retrouve alors ce mélange de combats et d’exploration digne de tout Action RPG qui se respecte (Zelda, Secret of Mana…), bien que le rôliste ne trouvera rien d’autre qu’une bonne histoire dans le jeu d’Adeline.

Très inspiré du point & click pour son système d’objets, tout aussi passionné par l’exploration en 3D, l’équipe d’Adeline Sofware mise surtout sur un grand sens du dépaysement. Tout au long du jeu, vous allez clairement voir du monde et traverser des environnements très différents. Enfin, ce qui fait la force de Little Big Adventure est clairement son ambiance enfantine dans un contexte très triste et cruel. Aucune goutte de sang (les ennemis sont assommés et disparaissent), des dialogues presque trop gentils pour notre époque, avec en face des situations franchement glauques par moment et une oppression incroyable lors des phases “d’infiltration “. Savoir qu’au moindre faux pas, vous serez repéré et qu’un soldat-clone du gouvernement se téléportera près de vous pour vous ramener à la case départ, soit la prison, n’est clairement pas une partie de plaisir en début de jeu ! Et le reste de l’histoire est pavé de moments forts en sensations comme celui-ci : des sensations plus fortes que de simples situations marquantes, car Twinsen n’est jamais qu’un personnage ordinaire choisi sans trop savoir pourquoi. Il n’a pas de superpouvoirs, il n’a finalement rien de plus que les autres si ce n’est qu’il est une sorte “d’élu”. Un peu comme le joueur, au moment de s’approprier le jeu. C’est aussi cela, le grand ressenti de Little Big Adventure : on veut simplement jouer et on se retrouve à ne plus quitter le monde de Twinsun avant de parvenir à la fin de l’histoire.

La force de l’âge…

Malgré tout, Little Big Adventure a vieilli. Les dialogues sont très niais, c’est un fait, mais ne vous y fiez pas une seule seconde tant l’histoire racontée est à l’opposée. Aussi, le système de combat est assez complexe à maitriser puisque l’isométrie des niveaux vous oblige à bien vous positionner en face de votre cible. Pendant qu’elle, par contre, n’a pas trop besoin de se soucier des distances. Mais ces deux défauts cités sont bien les seuls, face à une horde de qualités qu’il serait impossible de nommer.

Little Big Adventure est charmeur, à tous les âges. Ce n’est pas pour rien s’il profite d’une telle aura encore aujourd’hui et qu’il saura jouer la carte du “c’était mieux avant” pendant encore de nombreuses années. Non seulement il mérite de ne jamais être oublié, mais il est aussi une oeuvre magistrale du jeu vidéo “français” (ou en tous les cas, d’aventure) sur PC et PlayStation. Et pour ceux qui doutent encore de l’intérêt d’y jouer : prenez quelques deniers, achetez-vous le jeu dans une version compatible avec votre ordinateur et faites un tour sur la planète Twinsun. Le début est un peu pénible pour ceux qui n’ont pas connu le jeu à la belle époque (tant la difficulté y est clairement plus élevée que la moyenne actuelle), mais nul doute que vous chavirerez au bout d’une petite heure de jeu pour ensuite ne plus jamais quitter Twinsen avant la fin de sa “petite” grande aventure.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

4 pensées sur “Rétro – Little Big Adventure (PC, PsOne)

  • 24/07/2012 à 04:21
    Permalink

    Un de mes premiers jeux sur PC, y’a presque 15 ans… mais j’y ai pas beaucoup joué, trop de mal avec la jouabilité. J’ai passé bien plus de temps sur le 2.

    Répondre
  • Skywilly
    24/07/2012 à 11:07
    Permalink

    Le 2 est plus simple, plus envoûtant, mais pas meilleur scenaristiquement je trouve.

    Répondre
  • 25/07/2012 à 16:59
    Permalink

    il était plus court aussi il me semble… Mais bon, je les ai fini quand ils sont sortis donc mes souvenirs ne reflètent peut être pas la réalité, ça fait un bail quand même…

    Répondre
  • 28/03/2014 à 18:45
    Permalink

    Un jeu unique ! Pour moi ça a été un jeu vraiment marquant des années 90. Un jeu d’aventure sur PC avec des graphismes fins, des environnements dépaysants, une bande son magnifique et une histoire prenante. Je ne dit pas que j’ai pesté quelques fois contre la maniabilité mais ce jeu est tout simplement magique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.