Interview – l’équipe de “A Tale of Two Worlds” (Hits Playtime)

Deux mondes en un jeu, c’est ce que nous proposent cette équipe de l’ENJMIN. L’occasion de voir ce qu’il en est de leur formation personnelle et de parler un peu plus du concept même du jeu. Une interview qui se lit vite, qui ne perd pas son temps, mais qui ne manque pas d’attiser notre curiosité…

Bonjour à vous. Tout d’abord, pouvez-vous présenter toute l’équipe et votre cursus scolaire ?

Nous sommes 6 étudiants en 1ère année à l’Ecole Nationale des Jeux et Médias Interactifs Numériques (ENJMIN).

Melvin Burdy, programmeur, a suivi une formation au sein d’un DUT Informatique et obtenu un B.Sc. Computer GamesProgramming.

Ivann Dimitrov, graphiste et musicien, a quant à lui une formation initiale constituée d’un Mastère LLCE Anglais et d’un Mastère FLES.

Ahmed Majdoubi, Game et Level Designer, étudiant étranger en Game Design à L’ENJMIN. Issu de la licence professionnelle en jeux vidéo, de Paris XIII et Lauréat du Campus-Ubisoft, spécialité Level Design de Casablanca.

Vincent Pellarrey, chef de projet, a une formation initiale en développement logiciel (Analyste Programmeur / Architecte Logiciel) et gestion des systèmes d’information (Mastère).

Raphaël Robert Bouchard, ergonome et game designer, est diplômé d’une Licence de Psychologie

Alexandre Sauderais, graphiste, a débuté avec une MANAA (Mise à Niveau en Arts Appliqués), puis a poursuivi avec un BTS Communication Visuelle option multimédia et un DEESIM (Diplôme Européen d’Etude Supérieur en Infographie et Multimédia)

Quelle école représentez-vous et pouvez-vous nous dire ce qui vous a le plus attiré vers elle au premier abord ?

Ce qui nous a conduits à rejoindre l’école est le fait que ce soit la seule formation orientée vers les médias interactifs numériques et le jeu vidéo à être autant reconnue par l’état que les professionnels

La principale qualité de l’école réside dans la qualité des personnes qui y sont.

Une autre de ses qualités est l’aspect pluridisciplinaire de la formation : chaque spécialité est à un moment ou un autre de la formation confronté aux problématiques des autres spécialités.

Comment avez-vous connu le concours Hits Playtime?

Le concours s’est forgé une forte réputation auprès des écoles Françaises de jeux vidéo ces dernières années. Nous avons pris connaissance de son existence dès le début de l’année scolaire, certains d’entre nous en ont entendu parler bien avant cela.

Et quelles furent vos motivations pour y participer ?

Un contact unique et privilégié avec le public et l’occasion de partager notre aventure de création de jeu.

Parlez-nous de votre jeu, de son concept, de vos idées…

« A Tale of TwoWorlds » est la déclinaison d’un genre connu, le jeu de plateforme, avec une originalité cependant : le personnage est à cheval entre deux mondes, ni vraiment dans l’un ni vraiment dans l’autre. Incapable d’être pleinement dans l’un ou l’autre, le héros doit perpétuellement faire avec les deux côtés, chaque monde ayant ses particularités propres. C’est en jonglant avec sa faculté à changer sa perception de la position de chacun des mondes qu’il pourra progresser à travers les niveaux et enfin accomplir son but.

Donc concrètement, l’originalité du projet, réside dans le fait que nous avons notre écran de jeu qui est divisé par un axe en deux mondes. Les mécaniques (ou objets) existant dans les niveaux, changent d’apparence et de propriété en fonction du monde dans lequel elles se trouvent.

Quelles plateformes sont visées par votre concept ?

Dans un premier temps, le jeu sera disponible sur navigateur web et si nous en avons la possibilité et le temps surtout, nous envisagerons de le porter sur supports tactiles.

Sur quel moteur et/ou avec quels outils développez-vous ce projet ?

Nous avons choisi d’utiliser pour le moteur du jeu Unity, pour sa communauté, son éditeur et sa compatibilité multi-support.

Graph : Principalement Photoshop, 3DSMax 2013 et ZBrush pour certains assets 3D.

Son : Cakewalk Sonar 8 et Sound Forge.

Level Design : Visio pour éditer les niveaux papier, ainsi que Construct 2 pour tester le gameplay

Management : notre propre méthode, un serveur YuNoHost, svn et redmine

Quelles sont vos principales inspirations dans le milieu du jeu vidéo ?

Pour ce type de jeu, Braid, Fly’n, Shift, Trine. Sinon il faut avouer qu’il y en a bien trop pour toutes les citer, surtout pour les plus vieux d’entre nous dans l’équipe.

Vous possédez désormais un blog de créateurs sur le site du Monde.fr. Que vous apporte cet échange avec le lectorat du journal sur le web ?

Un retour enrichissant venant de l’extérieur de l’école ainsi qu’une fenêtre médiatique pour exposer notre projet.

Que pensez-vous de cette mise en avant toujours plus importante des créateurs face aux grosses machines du marketing ?

Du bien. Cela a permis ces dernières années un véritable renouveau dans le jeu vidéo. De nouveaux concepts sont apparus, d’anciens ont été remis au goût du jour et globalement cela à apporté richesse et diversités quant aux expériences de jeu proposées aux joueurs dans le monde du jeu vidéo.

Avez-vous joué aux jeux des années précédentes et si oui, quels sont ceux qui vous ont le plus marqué ?

Seulement Sphère.

Quels sont vos jeux de chevets, ceux qui vous ont fait aimer le jeu vidéo ?

Alex : Zelda, God of War, Batman, etc.

Raph : Les grands classiques : Mario, Zelda. Final Fantasy 6.

Mel : Age of Empires, Baldur’s Gate, Star Wars Galaxies.

Ivann : oula… la plupart de mes jeux sur Atari, et puis ensuite sur PC. Difficile de faire un choix mais j’ai un gros coup de cœur pour les jeux sandbox, comme les Fallout ou la serie des Elder Scrolls. J’attends aussi avec pas mal d’intérêt les kickstarters de Shadowrun, Wasteland et Star Citizen.

Vincent : Tetris, Metal Slug, Fallout 1&2, Worms, Alerte Rouge, Morrowind, Neverwinter Night

Ahmed : Les jeux SNK, Vagrant Story, Psychonauts, Okami, Ico et Shadow of colossus…

Et actuellement, à quoi jouez-vous le plus quand vous en avez le temps ?

Alex : à la guitare ^^

Raph : Dragon Age, Street Fighter 4.

Mel : League of Legends, X3 Terran Conflict.

Ivann: Je n’ai pas trop le temps avec le développement, mais un bon vieux Jagged Alliance 2 ou un Master of Magic ou Orion quand l’occasion se présente !

Vincent : pas pris le temps dernièrement mais je serai bien tenté par une petite partie de Fallout

Ahmed : Des jeux AAA, ainsi que des jeux indé, mais ce que je joue le plus c’est les jeux sur navigateur, qui sont cours mais très originaux pour le coup.

Un dernier mot sur votre projet, sur l’équipe ou quoi que ce soit d’autre ?

A Tale of Two Worlds c’est : 50% Magie, 50% Vapeur mais surtout 100% Légende!

N’hésitez pas à nous rendre visite sur notre blog et nous faire part de votre avis sur le prototype !

 

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.