Killer Queen Black

L’évènement Nintendo Paris 2018 nous a permis de faire quelques parties à Killer Queen Black suite de Killer Queen. Killer Queen est jeu de plateforme et de stratégie compétitif créé par Josh DeBonis and Nikita Mikros, sorti sous forme de borne d’arcade en 2013.

Cet article est écrit par le rédacteur en chef du blog “Gamer de Père en Fils“, que l’on vous conseille evidemment d’ajouter dans vos favoris. Merci à lui de nous avoir permis de reprendre sa couverture de l’évenement Nintendo ! La Rédaction de GSS



Killer Queen Black est son adaptation sur console Nintendo (et il devrait sortir sur PC également et on évoque du cross play). Il devrait offrir 4 modes de jeu (Quick Match, Ranked, Custom et Arena), 6 cartes et 5 armes (épée, morgenstern, laser, lance et lance missile) différentes.

Cette version développée par Liquid Bit, LLC pourra se jouer à 8 joueurs (au lieu des 10 de la version arcade initiale) et apportera des graphismes améliorés, des armes additionnelles et un multijoueur en ligne. Killer Queen Black se joue en 2 équipes (jusqu’à 4Vs4), bleu ou or, avec un joueur jouant le rôle de la Reine (plus agile, pouvant voler et attaquer) et les autres des abeilles ouvrières. Ces ouvriers peuvent se transformer en guerrier en utilisant certains portails activés par la reine de leur équipe (ils perdent alors leurs facultés d’ouvrier).



Il y a 3 conditions de victoire possibles dans Killer Queen Black :

  • Chevaucher l’escargot géant en bas de l’écran jusqu’à l’arrivée de son équipe
  • Remplir sa ruche de nectar en récolant et en apportant suffisamment de baie avec les ouvriers
  • Ou éliminer trois fois la reine adverse

Cela demande de constamment étudier les adversaires pour s’assurer qu’ils ne gagnent pas avec une de ces conditions de victoire.

Il y a comme un feeling de Towerfall dans ce jeu où l’action est omniprésente (il semble que le staff qui devait parfois compléter les équipes s’amusait beaucoup). D’ailleurs le jeu partage aussi cet aspect pixélisé des jeux d’un temps que les moins de quarante ans n’ont pas connu. Le jeu pourrait sortir tout droit d’un Amiga 500.


Killer Queen Black est un jeu particulièrement fun, simple à prendre en mains mais à la fois subtil dans son gameplay, et je sens qu’il va faire des ravages dans les salons entre amis à sa sortie en hiver cette année.

Laisser un commentaire