Rapide Critique

Trine 4 : The Nightmare Prince

Développeur : Frozenbyte – Éditeur : Modus Games

Date de Sortie : 8 octobre 2019 – Prix : 29,99 €

J’avais bien aimé les deux premiers Trine. Développés par Frozenbyte, un studio finlandais,  ils mixaient habilement palteforme et puzzle. Pour avancer il fallait utiliser au mieux trois personnages aux pouvoirs complémentaires : Amadeus le magicien faisant apparaître des planches et des cubes, Pontius le chevalier pouvant trancher les ennemis avec son épée ou repousser les projectiles avec son bouclier et Zoya la voleuse pouvant atteindre les cibles éloignées avec son arc ou se balancer au bout d’une corde. L’idée étant de combiner tous ces pouvoirs soit en multi où chaque joueur dirige un personnage, soit en solo en passant de l’un à l’autre à tout instant.

Le troisième épisode n’ayant pas fait l’unanimité pour diverses raisons (gameplay 3D, fin absente…) je pensais que la série s’arrêterait et finalement non, après quatre ans d’absence nos trois héros sont de retour. Ils doivent cette fois-ci retrouver le Prince Selius dont les cauchemars déversent des hordes de créatures dans le monde.

Graphiquement le jeu est magnifique. Si les premiers étaient déjà réussis, les artistes ont mis la barre encore plus haut avec des environnements variés fourmillant de détails en tous genres. La bande-son n’est pas en reste et l’appui de la voix off introduisant chaque niveau (en français) donne l’impression d’être devant un conte animé.

Le jeu est découpé en cinq actes de quatre niveaux assez longs (comptez une dizaine d’heures pour en voir le bout sans chercher à récupérer les secrets). Pour renouveler les énigmes les héros disposent de nouveaux pouvoirs : Pontius peut invoquer un bouclier divin dans les airs (lui permettant donc de réfléchir deux fois la lumière), Amadeus peut invoquer des sphères sur lesquelles marcher pour traverser les fosses hérissées de pics et Zoya peut tendre une corde entre deux points d’attache pour marcher dessus.

La progression est agréable et mis à part les zones secrètes parfois compliquées vous ne devriez jamais bloquer trop longtemps sur une énigme du chemin principal. Excellent point, le jeu s’adapte au nombre de participants et modifie les défis en fonction.

Pour rythmer l’aventure vous serez attaqué à intervalles réguliers par des créatures d’ombre mais honnêtement ça n’apporte pas grand chose, d’autant plus que les ennemis sont peu variés. Au fil de votre avancée l’expérience accumulée vous permettra de débloquer de nouvelles capacités (frappe au sol, roulade…). Les boss de fin d’acte sont intéressants et mixent parfaitement réflexion et action.

J’ai beaucoup aimé Trine 4. L’ambiance est fantastique et si vous aimez les énigmes sans forcément vouloir vous faire mal au crâne le jeu est parfait, il convient d’ailleurs parfaitement aux enfants. Déjà très sympa en solo, il devient encore meilleur en multi, surtout lorsque la coordination entre les joueurs rate un peu et aboutit à des situations ridicules. Je suis vraiment content que les développeurs aient pu travailler sur un nouvel épisode pour ramener la licence à son meilleur niveau et si jamais un cinquième voit le jour, je serai là !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Critiques

Laisser un commentaire