Jouet Éducatif

Robot crocodile programmable Croko

Chez : Clémentoni – Prix : 35 € environ

Tout ce qui est robot pour enfant nous intéresse au plus haut point, tout simplement parce qu’étant majoritairement trentenaires dans la rédaction, nous avons tous un.e enfant, un.e neveu/nièce dans la famille à qui il va falloir offrir quelque chose à Noël et clairement, on a envie de les amener vers les nouvelles technologies. Les constructeurs de jouets l’ont bien compris et nous proposent tous leurs robots malins et éducatifs. Celui-ci, le Croko de Clementoni, se penche davantage vers la compréhension de la programmation. Voyons comment…

Croko est un crocodile en gros plastique dur qui n’est pas très amovible. Voyez-le comme un gros bloc blanc et vert sur quatre roues motorisées. Il est livré avec un socle vert translucide qui fait office d’objectif pour le crocodile et l’enfant. Le but est de poser, sur le dos de ce crocodile, une série de blocs qui donneront des ordres à l’ami gourmand. En haut, en bas, tourner à droite, tourner à gauche, dormir et ronfler, plusieurs actions qui mises bout à bout, créent une routine. L’occasion parfaite pour l’enfant de comprendre “la programmation” dans sa forme la plus simple. En tous les cas, de comprendre aussi des principes de rythme.

Testé avec un enfant garçon de 5 ans, le robot Croko s’est révélé autant intéressant que décevant. Sa plus grande qualité est qu’effectivement, la programmation est comprise sous cette forme. L’enfant va rapidement placer les blocs, vouloir que Croko s’en rende compte et effectue les mouvements décidés. Néanmoins, l’enfant en voit aussi très vite le bout : une fois enchaîné toutes les possibilités, difficile d’affirmer que l’enfant reviendra vers Croko pour autre chose que pour le manipuler comme un jouet classique.

Et c’est là que Croko se révèle décevant : il aura suffi de trente minutes de manipulation “classique” pour que cet enfant de 5 ans, certes un peu brusque (mais ils sont nombreux) découvre que l’un des roues s’est enrayées et qu’elle ne tourne plus. Le souci est double : la direction est complexe à la main, mais surtout on coupe tout accès à la programmation avec un Croko qui se retrouve à tourner en rond via ce problème. Un seul défaut mécanique rend le principe de base complètement caduque.

Pour le prix, et c’est surement ce qui explique la faible résistance du tout et son gros bruit assez gênant lors qu’il effectue ses actions, le Croko de Clémentoni est tout de même envisageable pour expliquer les principes d’ordres programmés. Néanmoins, ne vous attendez pas à un jeu ludique sur le temps, mais bien sur un moment, un après-midi, le temps de la compréhension puis de l’exploitation à son maximum du concept. C’est malheureusement léger, mais sous couvert d’un vrai cadre éducatif cela peut être aussi une opportunité à saisir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire