Rapide Preview

The Slormancer

Bestio
Publié le 2 mai 2021

Développeur

Slormite Studios

Éditeur

Slormite Studios, Abiding Bridge, TILT

Date de Sortie Prévue

2023

version testée

0.1.07

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Ça fait maintenant un peu plus de deux ans que je suis les développeurs de The Slormancer. Deux ans que je trépigne sur ma chaise à chaque fois qu’ils publient un nouveau gif mettant en avant un nouveau sort et ses différents effets en jeu !

Créé par trois Français (un codeur, un graphiste et un musicien), The Slormancer est un hack’n slash en pixel art proposant d’incarner trois classes différentes : le Puissant Chevalier, la Chasseresse Féroce ou le Mage Malicieux. Chacune étant elle-même divisée en trois spécialisations, la Chasseresse pourra ainsi poser une baliste, effectuer des culbutes ou disparaître dans un nuage de fumée pour surprendre ses adversaires.

Graphiquement c’est magnifique. Les personnages et environnements sont détaillés, les animations sont excellentes et la bande-son ne dénoterait pas dans un film de Tim Burton. Côté histoire c’est du très classique avec un gros méchant (Ohm Agad) qui fait son retour et une ville à sauver, sachant que vous êtes évidemment le dernier espoir.

Votre première quête sera de vous rendre au cimetière pour récupérer tout un tas d’objets plus ou moins utiles pour lutter contre le vilain Slormancien bien décidé à se venger. L”écriture est plutôt amusante et si le récit ne surprend pas vraiment il a au moins le mérite d’être plaisant à suivre.

Chaque ennemi éliminé vous rapportera un peu d’expérience et au fil de votre montée de niveaux vous pourrez placer des points dans différents attributs pour augmenter vos dégâts physiques, élémentaires, votre régénération d’énergie, bénéficier de dégâts d’épines, etc. Vous obtiendrez également de nouvelles capacités, par contre attention, vous ne pourrez en équiper que deux simultanément. Une sur le clic gauche et une sur le clic droit, ce qui est peu pour un hack’n slash. Pour compenser cette limitation, chaque compétence bénéficie d’un arbre de spécialisations qui se débloquera à mesure que vous l’utiliserez. Vos flèches pourront ainsi se diviser à l’impact, ralentir vos ennemis,  les rendre plus sensibles à vos autres pièges, etc. Les possibilités sont vraiment grandes et il est très plaisant de chercher des synergies entre les différents sorts.

En plus de ces compétences vous aurez également à disposition le pouvoir de votre spécialisation (lui aussi bénéficiant d’un arbre et de variantes) et durant votre progression vous obtiendrez des pierres à placer dans un arbre passif permettant d’obtenir des pouvoirs ancestraux (trainée de feu lorsque votre personnage se déplace, explosion de glace autour de lui…). Si pour le moment le joueur n’a accès qu’aux deux premiers cercles, à terme 7 pierres pourront être placées offrant des possibilités assez folles.

La prise en main est vraiment bonne, les personnages réagissent parfaitement et si au départ il fallait impérativement utiliser le clavier pour se déplacer, suite aux premiers retours les développeurs ont ajouté le clic souris (que je trouve finalement moins agréable et surtout moins précis).

Pour le moment l’accès anticipé propose uniquement le premier acte (composé de 16 missions se terminant par l’affrontement d’un boss). Si vous souhaitez continuer à jouer, un mode infini est également présent, où vous devrez éliminer tous les ennemis présents pour fermer les portails d’invocation et passer à la suite. Vous pourrez également y sauver les villageois emprisonnés pour débloquer le forgeron, la marchande, le spécialiste des Slormreapers, etc. D’ailleurs en parlant de ça votre arme gagnera elle aussi des niveaux. Si celle de base sera juste de plus en plus puissante, parmi la trentaine d’autres à découvrir certaines augmenteront vos chances de coups critiques, vos points de vie, vos dégâts élémentaires, etc. Les choix sont nombreux, surtout que certaines pourront évoluer et seront même disponibles dans une version modifiée apportant un bonus mais également un malus.

Je vais terminer en parlant rapidement du craft, c’est simple, vous pouvez tout faire. Ajouter une statistique, changer la valeur d’un affixe, le remplacer par un autre, améliorer la rareté de l’objet (gris, vert, bleu, jaune, orange), etc. C’est ultra complet, par contre il faudra évidemment les bons composants et pour cela vous devrez éliminer des tonnes de monstres, surtout si vous souhaitez refaire votre panoplie complète (casque, torse, gants, bottes, anneaux, cape…).

Je pense que vous l’aurez compris, The Slormancer est un énorme coup de coeur. Beau, plaisant à jouer, doté d’une base très solide, il ne lui manque “plus que” de nouveaux environnements et d’autres ennemis car en l’état vous passerez la majorité de votre temps dans le cimetière (et un peu dans la prison) à affronter une dizaine d’ennemis différents.

Mais heureusement les développeurs savent où ils vont et ont d’ailleurs publié une roadmap et prévoient deux ans d’accès anticipé, le temps de travailler proprement sur leur jeu. Une chose est sûre, je le relancerai à chaque mise à jour (la prochaine sera en juillet) et si vous aimez le hack’n slash ne passez pas à côté !

Laisser un commentaire