Preview / Aperçu

Kamikaze Veggies

Shutan
Publié le 22 février 2022

Développeur

Red Limb Studio

Éditeur

Red Limb Studio

Date de Sortie Prévue

14 février 2022

Version Testée

Early access

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Les jeux post apocalyptiques mettent toujours en scène des humains sortant d’abris, hirsutes et tentant de refaire fonctionner une télé avec des bâtons pourris et de la bouse de vache fossilisée. Ici, c’est fichu foutu finito, y a plus d’humains. Mais étrangement, les légumes ont survécu et muté, mais au lieu de tenter de vivre en paix comme les autres p’tites patates normales, une vilaine tomate a décidé que c’en était trop et que les légumes rouges devaient dominer le reste du potager. Les légumes verts, jaunes, mauves, oranges, ont donc formé une résistance contre l’abominable dictateur Communiste Nazi, et trouvent plutôt efficace de tout faire péter, et eux avec. Voilà donc notre fameuse troupe de petit pois-carottes en route pour la liberté et les explosions.

Patate Gear Solid

Des high concepts un peu barrés j’en ai vu passer, mais j’avoue que le coup des légumes suicidaires, je ne l’avais pas vu venir. Le jeu se déroule sur des courtes missions mêlant infiltration légère, exploration et destruction d’objectifs. On sélectionne plusieurs légumes (l’early access n’en propose que cinq dont quatre sont malheureusement peu utiles) avant de commencer la map et c’est parti. Chaque légume a ses capacités et son attaque suicide propre, et il faudra donc les utiliser au mieux afin d’accomplir la mission. Les missions sont plutôt variées dans leurs objectifs, même si la finalité reste de faire péter un truc 9 fois sur 10. Le jeu n’est pas très difficile, mais manque parfois de clarté dans ses mécaniques, et la relative fragilité de vos petits légumes sera votre pire ennemi.

Tenchou Farci

Pour l’instant, difficile de le recommander en l’état, l’early access de Kamikaze Veggies est très court (comptez deux petites heures, voire 3 en farfouillant pour trouver les bidules cachés), et se termine au moment où on commence vraiment à pouvoir monter une équipe sympa. Graphiquement, c’est pas jojo, techniquement c’est juste un jeu unity quoi. À voir sur la version finale ce qui sera proposé, mais attention, l’humour est très rentre dedans, et parfois gênant, mention spéciale aux cris d’agonie des poivrons, bien trop réalistes pour le bien du jeu… Les situations sont tout de même suffisamment variées, tant dans les capacités, objectifs et objets utilisables, sur les 6 cartes de l’early access pour que ce soit assez encourageant, donc on attend de voir.

On va attendre un peu que l’early access s’étoffe et que les légumes et niveaux manquants apportent encore plus de variété, mais si les concepts un peu fifous, l’humour lourd et les légumes éclatés ne vous effraient pas, ça peut valoir le détour, mais attendez une version plus complète quand même.

Unmetal

Parodie ou véritable jeu ?

Laisser un commentaire