Trackmania² Stadium

screentm2s-4

“Oui, je sais, Skywilly, je suis en retard pour te rendre le test de Tackmania 2 Stadium, mais bon, tu vois, je suis un testeur avec une certaine conscience professionnelle. Alors, je lance le jeu pour vérifier un truc, résultat j’y reste une demi-douzaine d’heures, ensuite j’ai sommeil, alors j’y reviens le lendemain, je lance Word, je commence à taper, je relance le jeu pour vérifier un truc, résultat…”

Lire la suiteTrackmania² Stadium

Surgeon Simulator 2013

surgeon07

Qui n’a jamais rêvé d’être chirurgien ? Vous non plus ? Pas grave, c’est quand même ce que vous offre le dernier jeu de Bossa Studios. Théoriquement, on nous promet une expérience pleine d’humour noir. Dans les faits ? Autopsie d’un titre qui ne plaira vraiment pas à tout le monde.

Lire la suiteSurgeon Simulator 2013

ShootMania Storm

shootmania05

Quand vous lisez le chapeau d’un test, théoriquement, vous attendez ou un teasing de ce qu’il contient ou encore mieux, un condensé de la critique. C’est normal, on le fait tous. Le problème étant qu’on ne peut pas vraiment résumer “Shootmania Storm” aussi brièvement et facilement. Non, ça n’est pas vraiment juste “Trackamania en FPS”. C’est pas mal plus compliqué que ça. Et pour vous expliquer, je vais me mettre en mode “New Games Journalism ” et vous raconter comment se sont passé mes premières heures avec le jeu.

Lire la suiteShootMania Storm

Dyad

dyad_launch_05

J’ai prévenu Skywilly (notre-bien-aimé-rédac-chef) : ce texte ne sera qu’un long et passionné hululement d’amour pour ce chef-d’œuvre. Mettez-vous à ma place. C’est comme si la femme ou l’homme de vos rêves, celle ou celui qui a absolument tout ce que vous recherchez, se présentait devant vous et vous invitait à diner. Parmi les jeux qui ont littéralement absorbé ma vie, il y a Wipeout, Audiosurf, Frequency et Rez. Dyad, c’est tout ça et plus encore, en un superbe ensemble harmonique.

Lire la suiteDyad

Signal Ops

screensignal1

Il y a des jeux dont le concept est déjà enthousiasmant à la base. Tenez, prenez Signal Ops. Un jeu dans la veine des “Commandos” d’antan en vue FPS avec plusieurs écrans afficher à la fois ET avec des mécaniques d’infiltration ET avec une direction artistique intéressantes ? Vous avez mon intérêt ET mon attention. Pourtant, voilà des jours et des jours que je n’arrive pas à me décider à écrire ce test. Je dois me rendre à l’évidence : j’ai trouvé Signal Ops mauvais. Vraiment, prodigieusement, mauvais. Alors qu’est-ce qui a mal tourné ?

Lire la suiteSignal Ops

Pressure

2013-04-05_00109

Serais-je prompt à l’exagération, je porterai bien plainte contre Pressure. Pas qu’il soit mauvais, c’est même plutôt tout le contraire. Mais le très peu de communication autour (comme son classement Steam) peut vous faire croire que vous aller tomber sur un jeu de course. Laissez-moi donc vous détromper : Pressure est un shoot’em up. Accessible, intense et juste extrêmement fun.

Lire la suitePressure

Impire

impire-1

Quand Skywilly (notre aimé rédac-chef) est passé dans nos bureaux avec sa barbichette de prince pirate conquérant et ses petites lunettes de secrétaire coquine en demandant qui voulait tester Impire, j’ai bondi. Probablement en poussant au passage un petit glapissement semblable à celui d’un puceau de 37 ans enfin appelé à une nuit d’amour passionnée. On m’en a parlé comme la suite spirituelle de Dungeon Keeper, et c’est un de mes titres préférés. J’aurais dû me méfier. Parce que la dernière fois qu’on nous avait fait le coup, c’était avec Overlord. Un jeu qui n’était pas mauvais, juste décevant. Oups, je crois que j’ai spoilé ma chute.

Lire la suiteImpire

Frog Fractions

frogfractons2

Vous parler de Frog Fractions sans en spoiler le scénario épique et délirant ou les innombrables surprises qu’il contient va être un challenge parfaitement dégueulasse. D’ailleurs, vous dire qu’il cache des surprises n’est-il pas un spoiler en lui même ? Je vais donc prendre sur moi de diviser cette critique, qui risque au fur et à mesure de son déroulement de montrer sa vraie nature d’hululement déchirant d’amour pour l’un des meilleurs et plus mésestimés jeu/trip sous acide de l’année dernière, je vais prendre sur moi disais-je donc avant d’être interrompu dans cette phrase visiblement sans fin par moi-même de diviser cette critique en deux parties : une pour ceux qui veulent rester vierges et purs de toute révélation déplacée et découvrir ce joyau par eux-mêmes, et une pour ceux qui accepterons de se faire gâcher la fête dans les grandes largeurs et dans les menus détails, sociopathes de province qu’ils sont.

Lire la suiteFrog Fractions