The Heart of Dead Cells – A Visual Making-of

Au fil du temps, Third Editions est devenu (en tout cas pour moi) une valeur sûre dans l’édition de livres traitant de jeux vidéo. Cette fois-ci le but est un peu différent car il s’agit d’un “visual making-of”, comprenez par là que le livre alterne entre artworks et récits de développement, l’auteur Benoit “Exserv” Reinier ayant passé une journée aux côtés de l’équipe pour revenir avec eux sur l’aventure Dead Cells.

Lire la suiteThe Heart of Dead Cells – A Visual Making-of

Dark Devotion

De loin, Dark Devotion ressemble beaucoup à l’excellent Dead Cells. Non moins prometteur, le premier jeu des trois français de Hibernian Workshop se repose davantage sur son ambiance pesante, presque oppressante, à travers tous les éléments du jeu : graphismes, sons, gameplay… tout est fait pour que l’atmosphère de Dark Devotion soit, comme son nom l’indique, assez sombre. L’histoire du jeu est inspiré de la religion, catholique notamment. Il est donc possible de prier, recevoir des bénédictions ou malédictions, en fonction de sa façon de jouer. Pour ajouter un poil de réalisme, les combats ne sont pas simples, et il ne suffira pas de bourriner pour venir à bout des niveaux de Dark Devotion. Il faudra être un peu plus stratégique, en prenant son temps et en gardant toujours un oeil sur sa barre d’endurance.

Outre les combats, Dark Devotion offre des environnements à explorer. Beaucoup de petits éléments sont plus ou moins cachés et apportent des éléments d’histoire, tout en renforçant l’ambiance lourde. Dans chaque niveau, il faudra trouver le mid-boss et le boss pour passer au suivant. Si vous mourrez, il faudra tout recommencer. Et contrairement aux rogues-likes classiques, il n’y a pas d’amélioration à acheter après chaque mort. La seule amélioration présente, c’est celle de votre maîtrise du jeu et de votre patience. Au final, Dark Devotion n’a pas grand chose à voir avec Dead Cells mais a tout autant le mérite qu’on le surveille de près.

Interview – Thunder Lotus (Sundered)

Jotun n’a pas fait l’unanimité à la rédaction. J’ai personnellement adoré le jeu et je lui ai attribué une Sélection GSS en 2015. Mais au fil du temps, d’autres rédacteurs et rédactrices ont terminé le premier jeu de Thunder Lotus et ont émis quelques grosses réserves. Pour leur prochain titre, les développeurs.euses du studio canadien vont devoir faire fort pour plaire à davantage de monde. Sundered sort le 28 juillet prochain et en attendant, voici un petit échange cordial pour en savoir davantage sur le jeu.

Lire la suiteInterview – Thunder Lotus (Sundered)

Dead Cells

Les studios de jeux vidéo français se portent bien et ce n’est pas Motion Twin à Bordeaux qui me fera mentir avec leur projet Dead Cells. Présenté comme un rogue-lite medtroidvania action/plate-forme, le jeu avait tout pour me plaire, d’autant plus que la direction artistique m’avait vraiment bluffé durant les diverses présentations sur les salons.

Lire la suiteDead Cells

Gamescom 2016 – Preview : Dead Cells

On ne peut pas dire que le catalogue de Steam manque de Metroidvania ou de Rogue Like, mais même si la plupart d’entre eux arrivent encore à proposer assez de choses pour se différencier les uns des autres, qu’en est-il de Dead Cells des Français de chez Motion Twin ?

Lire la suiteGamescom 2016 – Preview : Dead Cells