Live avec le Développeur – Jimmy Vs. Zombies

Et si on parlait du jeu PENDANT qu’on jouait au jeu, avec les personnes qui l’ont créé ? Thomas Casamento nous parle de Jimmy Vs. Zombies et du monde de l’indépendant alors que je ne parviens même pas à passer ce satané Niveau 3…

Lire la suiteLive avec le Développeur – Jimmy Vs. Zombies

Cute Things Dying Violently, désormais avec votre souris

Ah, le Xbox Live Indie Game. Quelque chose que j’ai toujours voulu fouiller, pour lequel j’hésite même à me prendre une Xbox 360. Sa réputation de plateforme contenant quelques perles cachées dans un tas de jeux très mauvais me fait vraiment envie. Cute Things Dying Violently appartient d’ailleurs à ces jeux que j’aurais aimé essayer.

Lire la suiteCute Things Dying Violently, désormais avec votre souris

Plith : faites tourner les machines !

Vous savez, moi je suis pas un grand fan de puzzle-game. Mais il y a une raison toute simple à ça : j’ai un petit cerveau et j’ai du mal à résoudre les puzzles un peu trop compliqués. Ou alors je suis trop intelligent pour eux, je sais pas. Dans tous les cas, j’aime bien les puzzle-game qui sortent un peu de l’ordinaire… oui je sais, je me contredis un peu.

Lire la suitePlith : faites tourner les machines !

Never Alone Hotline sur (presque) toutes les plateformes ?

Créé dans le cadre du Ludum Dare de fin d’année 2011 par notre ami Pierrec, le webmaster de l’excellent Oujevipo, Never Alone Hotline semble promis à un bel avenir. En effet, les critiques étant ce qu’elles sont (très bonnes, pour vous l’avouer), ce jeu en pixels créé sous Adventure Game Studio a le droit à une sortie sur plusieurs plateformes, via un portage signé IGSS. Rappelons que ce titre est une originale simulation de Hotline que LeenUyth avait testé pour nous :
“Quoi de plus déprimant que d’être seule quand on s’occupe de répondre à des gens qui sont encore plus seuls que nous ? Never Alone Hotline nous met dans la peau de Severine, une jeune fille chargée de répondre au téléphone d’une hotline créée pour ceux qui n’ont personne d’autre à qui parler. À chaque appel, il vous sera proposé de répondre à la personne au bout du fil de différentes manières. Les dialogues sont à la fois drôles et touchants. Les dix minutes passées à répondre au téléphone valent vraiment le coup pour ce Never Alone Hotline à la conclusion si jolie.”
On le trouve alors sur PC via IndieCity, mais il est aussi prévu sur Mac et Linux incessamment sous peu. Une version PlayStation Network (dans la gamme des Minis sans doute) est aussi en cours de gestation. Et l’AppStore me direz-vous ? Curieusement, Apple n’a pas validé l’application qui est donc refusée pour cause de contenu offensant. Inutile d’espérer comprendre la logique d’Apple, mes amis…

IndieCity : Tremble Steam, tremble !

Le monde des PC et du dématérialisé, c’est l’histoire d’une grande romance qui a connu le succès grâce, entre-autres, à l’essor de la plate-forme de téléchargement Steam. Le projet ayant été une réelle réussite, c’est de façon toute naturelle que de nombreux concurrents ont copié la formule, dont Desura. Cependant, aucune de ces applications n’était réservées aux indie games si ce n’est Indievania. Mais maintenant, tout va changer !

Déjà évoqué à demi-mots par Deejay lors de notre interview, IndieCity se présente sous la forme d’un magasin en ligne, tout comme son aîné Steam mais à la différence que le contenu proposé est diamétralement différent. Et pour cause, le catalogue étant exclusivement composé de jeux indépendants venant de tous horizons. Un vrai paradis pour nous autres, amateurs de ce courant alternatif du JV ! Le système possède des fonctions intéressantes, telles que les accélérateurs de téléchargement ou encore un réseau de recommandations pour vos amis. Évidemment, il reste encore quelques petits détails à régler, tel qu’un système de succès. Bref, cette sortie constitue un évènement majeur dans notre petit monde, il serait bête de ne pas en profiter. Par ici la bonne soupe !