Flipping Death

Penny est morte. Mieux encore : Penny est morte et la Mort elle-même prend sa retraite et lui file sa faux. Elle doit désormais s’occuper des morts et des vivants en passant d’un monde à l’autre. Gigantesque point & click moderne et malin, Flipping Death propose de résoudre plusieurs énigmes demandant d’amener des objets vers des gens ou, plus intelligent encore, de posséder des gens pour les amener eux-mêmes vers d’autres personnes, d’autres objets ou à des endroits précis.

Flipping Death est absolument ravissant, reprenant le style visuel des jeux de Zoink (Zombie Vikings ou Stick It to the Man !) mais aussi finalement ses défauts. L’écriture est absolument délicieuse et la narration est doublée en un anglais très réussi. Les doubleurs se sont fait plaisir et ont montré tout leur talent dans ce jeu, ce qui rend l’atmosphère encore plus accrocheuse. Mais voilà, en termes de gameplay pur on se retrouve encore vers de l’aller-retour incessant et ce, sur plusieurs niveaux. On retrouve souvent les mêmes personnages tout au long d’une aventure assez courte qui manque d’ampleur.

Est-ce pour autant une réelle déception ? Sans doute pas, tant Flipping Death propose une aventure artistiquement réussie et très drôle, voir par moment assez étonnante à l’écriture. Il faut juste savoir ou vous mettez les pieds histoire de ne pas vous voir mourir d’ennui sous prétexte que ce n’est pas votre genre de jeu. Amoureux du point & click et de ce style visuel, par contre, foncez ! Et au passage, la version Switch est tout à fait réussie.

Hell Yeah! Pocket Inferno : l’enfer au fond de votre poche

J’aurais dû newser plus tôt vous savez, la nuit dernière par exemple. Mais voilà, il se trouve qu’hier soir j’ai pris une bonne dose de somnifères… ah non pardon, j’ai regardé la conférence de Sony sur sa PlayStation 4, ce qui revient un peu au même vous me direz. Mais bon, on n’est pas ici pour parler de la PlayStation 4, de son social à vomir et de ses jeux qui donnent pas franchement envie, mais bien d’un jeu pour iOS qui m’intéresse déjà un peu plus que la plupart (tous) des jeux annoncés sur PlayStation 4 : Hell Yeah! Pocket Inferno.

Lire la suiteHell Yeah! Pocket Inferno : l’enfer au fond de votre poche

Super House of Dead Ninjas : première destination pour vos vacances

Vous me croyiez mort, pendant tout ce temps sans donner de nouvelles ? Je suis désolé de vous apprendre que non, pour votre plus grand désespoir. C’est donc comme un ninja que je reviens pour newser un peu, parce que c’est les vacances quand même (pas pour vous ? Bien fait) et que je reste dans ma maison pendant ces vacances. Et tant qu’on parle de maisons, de ninjas et de morts, autant parler d’une maison où vivent des ninjas morts avec ce Super House of Dead Ninjas. 

Lire la suiteSuper House of Dead Ninjas : première destination pour vos vacances

Nouvelle fournée d’images pour la Mort

L’attente se fait de plus en plus longue pour la suite de Darksiders. Alors pour patienter, voici quelques petits screenshots pour montrer que le jeu se construit petit à petit. On remarquera que les graphismes n’ont pas évolué depuis les premières images dévoilées, ce qui déçoit un tantinet. Non pas parce que je chipote sur trois carré d’aliasing, mais le premier Darksiders était plutôt joli à son époque. Mais de toute façon pour tataner des méchants avec des faux et des gros marteaux, pas besoin de super textures ultra-réalistes si ?

Et aux dernières nouvelles, le jeu sortirai en milieu de cette prochaine année. Patience !

Lire la suiteNouvelle fournée d’images pour la Mort

The Graveyard désormais disponible sur Android

Sorti en 2008 non sans une large couverture médiatique sur les bons sites de passionnés et d’amoureux de l’indépendant, The Graveyard avait forcément partagé son public. Comme Dinner Date (Stout) cette année, ce jeu de Tale of Tales ne raconte qu’une petite histoire simple et totalement désuète d’artifices : une vieille dame va parcourir la longue allée d’un cimetière et s’asseoir sur un banc. Le but ? Y parvenir.
La version de démonstration ne permet pas d’accéder au banc sans défaillir. Seule la version complète propose cette “heureuse” fin, dans ce jeu chargé d’émotions pour tous ceux qui parviendront à capter l’intérêt global de cette oeuvre. Avec sa sortie sur Android, là aussi en gratuit ou en payant (1,45 €), pour sûr qu’il se fera encore plus d’amis et d’ennemis. Que le débat continue, donc !

Rotastic

Auparavant surtout connu pour leurs suites de My Baby, aka “les seuls jeux de simulation de bébés qui ne se moquaient pas du joueur sur Nintendo DS”, les développeurs de chez Dancing Dots se sont frayés un chemin plutôt amusant jusqu’au jeu plus grand public et plaisant pour tous. Reste avoir si cela s’est fait avec brio…

Lire la suiteRotastic

Dead Horde : survivre ou se laisser mourir…

La petite équipe de DnS Development nous informe de la sortie de Dead Horde sur Steam. Ce jeu à la troisième personne, vue de haut, vous propose un jeu d’action plus ou moins intelligent avec quelques passages de survie et beaucoup de balles et de sang au compteur.
Le titre est vendu 8,09 € via les -10% événementiel. Pour ce prix, vous avez le droit à une campagne solo et de la coopération à la fois en local et en ligne. Plusieurs armes, des véhicules, des améliorations d’armes et autres idées classiques du genre sont aussi au rendez-vous.

Lire la suiteDead Horde : survivre ou se laisser mourir…

Zombie Driver

Aussi responsable du mod gratuit D.I.P.R.I.P (Die in Pain Rest in Peace) pour Half-Life 2, l’équipe d’Exor Studios nous propose de tuer du mort-vivant à l’excès et au volant de divers véhicules dans Zombie Driver. Une véritable Course à la Mort vous attend !

Lire la suiteZombie Driver