Stellaris – Synthetic Dawn DLC

Sous la forme d’un story pack, Paradox introduit une nouvelle civilisation robotique au sein d’une multitude d’autres jusqu’à lors exclusivement organiques. Vous pourrez contrôler des machines assez intelligentes pour s’être débarrassé de l’asservissement de leurs constructeurs. Qu’elle sera votre place dans l’univers ?

Lire la suiteStellaris – Synthetic Dawn DLC

Votez pour la Sélection GSS de 2016 !

Chaque année, tous les sites de critiques vous demandent votre avis à propos de vos préférences. Comme l’année dernière, nous avons décidé de vous laisser voter pour ce qui vous semble être la sélection GSS parmi toutes celles que nous avons décernées cette année. Le but étant, évidemment, d’élire le jeu de l’année des visiteurs de Game Side Story.

Lire la suiteVotez pour la Sélection GSS de 2016 !

Stellaris: Leviathans

Dès les premières années de son ère de conquête spatiale, la Coalition de l’Esclavage s’est très vite établie à travers la galaxie toute entière, dans le seul but d’être l’espèce dominante de celle-ci. Après plusieurs années de guerre et d’esclavagisme, la flotte de la Coalition de l’Esclavage se retrouvera décimée en quelques instants dans le système d’Egrore ; un gigantesque vaisseau spatial « Dreadnought automatisé » protégeant le système en attaquant tous ceux qui osent y mettre les réacteurs.

Quelques années plus tard, alors que la flotte de la Coalition avait bien grandi – partiellement financée par XuraCorp, une enclave marchande – un accident similaire arriva de nouveau : un dragon gigantesque annihila l’entièreté de la flotte à coups de lasers avant qu’elle ne puisse se défendre ou même s’enfuir. Après quelques années supplémentaires, un spectre se retrouva à errer à travers les frontières de l’empire, détruisant toute station spatiale sur son chemin, avant de se retrouver dans le territoire d’un empire ennemi. L’Enclave Lambda, un repère de « curateurs » gardiens des mystères de la galaxie, apprendra alors à Miss Esclavage Ivv uvi-Havfin les secrets de ces étranges et invisibles créatures. Que ce soit le dernier Dragon en vie, un vaisseau spatial surarmé à l’IA devenue folle, un spectre errant ou encore une créature gigantesque à moitié entre cette dimension et une autre, l’enclave a passé des siècles à les cataloguer afin de trouver leurs faiblesses et de vendre ces secrets aux empires las de voir leurs flottes partir en fumée en quelques instants.

Lire la suiteStellaris: Leviathans

Stellaris

Paradox Development Studio est sans conteste la référence en termes de Grand Strategy, avec des licences telles que Crusader Kings, Europa Universalis, Hearts of Iron ou Victoria. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Grand Strategy est un sous-genre des jeux de stratégie qui place le joueur au contrôle d’une nation ou d’un empire (généralement) et demande d’utiliser toutes les ressources de cette entité (notamment militaires mais aussi économiques, diplomatiques, politiques ou technologiques) pour accomplir des buts divers mais généralement liés à une montée en puissance. Les jeux de Paradox étaient jusque-là historiques, couvrant une période allant du second siècle avant J-C aux années 1960, avec entre autres la Rome antique, le Moyen-Âge, les Grandes Découvertes ou encore les deux Guerres Mondiales. Avec Stellaris, PDS se jette dans l’inconnu : le jeu débute en l’an 2200, alors que des civilisations diverses et variées accèdent à la possibilité du voyage dans l’espace. De nombreuses mécaniques et features intéressantes du jeu se découvrent par accident en jouant et émerveillent le joueur. Pour tenter de laisser la surprise, je vais quand même essayer de ne pas trop spoiler celles-ci dans la suite de ce test et de me concentrer sur les mécaniques abstraites et principales plutôt que des détails qui prennent toute leur importance en étant découverts en pleine partie.

Lire la suiteStellaris

[GC15] Preview – Stellaris (PC, Mac, Linux)

Il n’est plus nécessaire de présenter Paradox et son catalogue de jeux principalement tournés vers la stratégie et la simulation de gestion de nations, de royaumes, d’empires ou encore d’armée. Devenir maître en géopolitique, en diplomatie ou dans l’art de la guerre est chose habituelle chez eux. L’annonce de leur nouveau titre au doux nom de Stellaris ne tombe pas très loin de l’arbre et nous emporte cette fois-ci dans l’espace infini.

Lire la suite[GC15] Preview – Stellaris (PC, Mac, Linux)