[GC15] Preview – Stellaris (PC, Mac, Linux)

Il n’est plus nécessaire de présenter Paradox et son catalogue de jeux principalement tournés vers la stratégie et la simulation de gestion de nations, de royaumes, d’empires ou encore d’armée. Devenir maître en géopolitique, en diplomatie ou dans l’art de la guerre est chose habituelle chez eux. L’annonce de leur nouveau titre au doux nom de Stellaris ne tombe pas très loin de l’arbre et nous emporte cette fois-ci dans l’espace infini.

Stellaris veut mettre l’accent sur l’exploration dans le sens large. Pour cela, il reposera sur une génération aléatoire de ses galaxies et des races qui l’habiteront. Paradox a insisté sur le fait que votre parcours et ses issues dépendront uniquement de vos choix. Vous devrez alors prendre la décision d’étendre votre connaissance de l’univers et votre sphère d’influence sur celui-ci soit par la guerre ou la diplomatie. Les développeurs ont fortement insisté sur ce dernier point, car forcément vous ne serez pas seul dans l’espace.

Le résultat de votre avancée va donc dépendre de vos décisions en matière d’évolution technologique ou politique. Peut-être demanderez-vous à vos scientifiques de verser dans l’ingénierie inversée de technologies alien que vous aurez ramassé au cours de vos pérégrinations cosmiques ? Ou alors amusez-vous à customiser à l’envie votre flotte spatiale. Il faudra cependant faire attention à ne pas trop s’éloigner de la planète-mère sous risque de la mettre en danger.

Les missions qui vous seront confiées auront souvent plusieurs issues possibles, autant que les races extra-terrestres que vous rencontrerez seront toutes très différentes. Grâce à leur génération aléatoire, de nombreuses combinaisons existeront. Ainsi, une race pourra très bien s’avérer être un groupe aux tendances fascistes, pacifistes, ou encore subir l’esclavagisme.

Devenir une puissance militaire ou un diplomate de renom vous appartiendra. Dans une dynamique très proche d’un Crusader Kings II, Stellaris veut vous faire vivre la stratégie à l’échelle universelle avec une grosse emphase sur l’exploration. Si cela ne suffisait pas, un mode en ligne jusqu’à 32 joueurs devrait satisfaire vos désirs de conquêtes et de découverte. Bien que prometteur sur le papier, il n’a toujours pas de date de sortie précise, sur PC, Mac et Linux.

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.