Project Warlock


Exclusif à ce jour sur Gog.com, Project Warlock se veut comme un clin d’œil appuyé aux Doom et autres Hexen de la période bénie des fps. Et à première vue, c’est ce qu’il semble être. Son armement fait mal, produit des sons qui claquent bien tandis que nos cibles exploseront dans une gerbe de sang satisfaisante. Histoire d’appuyer sa tendance sentimentaliste, son menu d’options graphiques regorge de filtres d’image façon Commodore 64 et Cie, allant même jusqu’à offrir la possibilité de simuler la courbe d’un écran CRT. On se passera pourtant volontiers de ces derniers puisque Project Warlock étant assez sombre de base, ils auront plutôt fait de gêner la visibilité de l’action que de la souligner avec nostalgie.

Cela dit, si sa bande sonore crache de bonnes décibels autant que ses pixels habillent merveilleusement ses décors, ce n’est pas vraiment pour cela qu’on est venu. Après quelques strafes, un constat s’impose vite. Project Warlock n’est pas vraiment un fps d’antan ; il n’en a pas conservé la simplicité. Au contraire, il s’est peut-être inutilement complexifié en s’enfermant dans un carcan plus proche du roguelite que du shooter bête et méchant mais ô combien efficace. Entre ses statistiques et armes améliorables, ses pouvoirs déblocables et son système de vies limitées – excepté en mode facile où elles sont illimitées – difficile de le voir autrement.

Très vite, cela s’exprime par une jouabilité assez lourde par moment. On se passera par exemple de la molette de la souris pour favoriser ces bons vieux raccourcis clavier pour sélectionner plus efficacement l’arme souhaitée. Tandis que passer d’un pouvoir à l’autre n’est pas non plus des plus amusant une fois que l’on commence à en avoir un joli nombre à disposition. Le plus est parfois l’ennemi du bien, et dans ce cas, permuter les éléments de notre équipement peut se révéler tout sauf intuitif. L’intention rpgesque est bonne ; c’est seulement son exécution qui pêche un peu.

Il reste donc le level design à explorer. Ce dernier se révèle par contre trop plat en étant plus proche du style d’un Wolfenstein 3D que d’un Doom plus labyrinthique et au level design plus en relief en jouant avec les hauteurs. Ses couloirs étriqués favorisent assez peu le strafe, tandis que le gameplay se résume souvent à enchaîner des ennemis nous fonçant dessus à la queue leu-leu, montrant la limite de leur intelligence quand leur IA les fait régulièrement se bloquer contre des éléments du décors. Les boss sont par contre ardus tant qu’on a pas entièrement saisi leurs mouvements d’attaque. Et ils font très mal et vite.

Project Warlock est généreux en terme de contenu avec son grand nombre de niveaux notamment quand on considère son prix très abordable. Ses armes font mal et sont très satisfaisantes à manier. Dans son ensemble, c’est un jeu avec un gros potentiel de jouissance pour tout amateur de shooter rétro et assumé comme tel. Il reste pourtant imparfait mais pour un jeu essentiellement réalisé par un seul et unique jeune développeur, c’est aussi une promesse d’un grand talent qui ne demande qu’à éclore. A vouloir trop faire, il s’est peut-être égaré, Project Warlock étant dans un entre-deux, celui d’un roguelite et d’un fps compétent mais redondant qui finit par tourner assez vite en rond.

Vasquaal

The Warlock of Firetop Mountain

Si vous avez la trentaine, nul doute que vous avez tout comme moi passé des heures à lire des Livres Dont Vous Êtes le Héros, endossant tour à tour le rôle de guerrier, mage, ninja ou autre archétype du genre. The Warlock of Firetop Mountain est l’adaptation en jeu vidéo du livre du même nom écrit par Steve Jackson et Ian Livingston il y a maintenant plus de 30 ans (sorti en français sous le nom « Le Sorcier de la Montagne de Feu », premier titre de la série Défis Fantastiques).

Lire la suiteThe Warlock of Firetop Mountain

Corgi Warlock

Savez-vous ce qu’est un Corgi ? Mais si, ces petits chiens courts sur pattes qui ressemblent à un croisement entre un Teckel et un Shiba-inu ! Eh bien, le studio Xander’s Corgi Arcade (studio d’un seul homme, je précise) a trouvé l’inspiration dans ces petites boules de poils et loin d’en faire un jeu gentillet, il nous livre ici l’histoire d’un Corgi guerrier, un héros qui part à la guerre pour sauver le monde de l’invasion de lapins morts-vivants !

Lire la suiteCorgi Warlock

Première vidéo pour l'attendu Warlock 2 : The Exiled

Après moult images et informations, le nouveau jeu de Paradox, suite du sympathique mais pas concluant Warlock, refait surface avec un premier trailer narré de façon à vous donner envie de vous y plonger.

Lire la suitePremière vidéo pour l'attendu Warlock 2 : The Exiled

Quelques images pour Warlock 2

La suite de l’intéressant Warlock, nommé cette fois-ci Warlock 2 : The Exiled, nous revient en actualité avec quelques screenshots qui prouvent toute l’avancée visuelle effectuée. Ce n’est pas incroyable de différence avec le premier opus, mais il y a une vraie évolution…

Lire la suiteQuelques images pour Warlock 2

Warlock II annoncé par Paradox Interactive !

Ce n’est pas une surprise, mais c’est au moins une bonne nouvelle : le sympathique Warlock : Master of the Arcane sorti il y a un an maintenant aura le droit à sa suite, nommée Warlock 2 : The Exiled. Développée par Ino-Co Plus, cette suite sera toujours un jeu de stratégie au tour par tour dans un univers fantastique faisant directement suite au monde du premier jeu. Mais surtout : il y aura du multijoueur en ligne.

Lire la suiteWarlock II annoncé par Paradox Interactive !

Warlock : Master of the Arcane

Après Defenders of Ardania, qui était un Tower Defense, le monde d’Ardania est de nouveau sur le devant de la scène chez Paradox et Ino-Co Plus avec Warlock, qui est davantage un jeu de stratégie au tour par tour. Ce monde fantastique va-t-il enfin trouver son public ?

Lire la suiteWarlock : Master of the Arcane

Paradox annonce Warlock : Master of the Arcane

L’éditeur n’en finit plus de se lancer dans de nouvelles aventures vidéoludiques. Malgré un catalogue de jeux déjà bien impressionnant, voilà que Paradox nous annonce la venue prochaine (au second trimestre 2012 exactement) de Warlock : Master of the Arcane. Le jeu est développé par 1C:Ino-Co et mettra en scène de la stratégie au tour par tour dans un monde fantastique du nom d’Ardania (le même que dans la série des Majesty).
Dans le rôle d’un puissant sorcier, le joueur pourra créer des cités, contrôler des armées et rivaliser face à d’autres mages qu’ils soient ordinateurs ou joueurs réels via le multijoueur. On nous annonce aussi plusieurs pouvoirs, trois races et un système de gestion des cités innovant. Pour de plus concrètes informations, autant visualiser les quelques images et la vidéo disponibles ci-dessous…

Lire la suiteParadox annonce Warlock : Master of the Arcane