Stick Man Rescue

Vous connaissez ces petits bonshommes dessinés en quelques traits, que l’on maltraite ou fait faire du karaté au ralenti dans de petites animations sur internet ? Ce sont les Stick Mans. Et quand ils sont utilisés pour un jeu vidéo forcément, c’est gore et c’est du grand n’importe quoi…

Choplifter, encore lui !

Ces drôles de petits bonshommes en fil de fer sont donc de retour dans un tout nouveau jeu vidéo, cette fois créé par l’indépendant TikGames à qui l’on doit plusieurs autres titres à la qualité très variée. Ce jeu s’inspire clairement de Choplifter, le vieux hit en quelques bits qui nous a tous enthousiasmés à notre jeune époque où contrôler un hélicoptère était d’une simplicité visuelle effarante. Le fun y était toutefois fort présent et ce n’est pas pour rien si le concept revient d’entre les morts ces temps-ci.

Quel concept ? Vous contrôlez un hélicoptère qui se doit d’aller chercher des otages et les ramener à la base. Le problème est que l’hélico est limité en place et que vous devrez donc faire des allers et retours en espérant que les ennemis ne s’en prennent pas trop violemment à vos civils. Dans ce Stick Man Rescue, attention aussi ou vous mettes votre engin ! Si vous écrasez un civil, vous le perdez réellement, comme dans le jeu original.

Votre priorité est d’analyser le terrain, de préparer vos allers et retours du mieux possible pour perdre un minimum de temps. Mais aussi, de calculer les actions de l’ennemi. Que ce soit ceux qui bombardent vos civils, ou ces gros tanks qui avancent lentement, mais avec une force indestructible, il faudra tout prévoir et tenter de limiter la casse. Chaque niveau vous demandera de sauver un nombre de civils précis : un seul civil manquant dans le nombre demandé et c’est tout le niveau qu’il faut recommencer. Cela sur une trentaine de tableaux toujours plus durs au fil de la progression.

La guerre des petits bonshommes

Le jeu est assez court, mais il n’y a aucun temps mort. Chaque niveau propose un défi réellement différent du précédent et joue avec les codes du genre. Des rythmes à prendre, des tactiques à élaborer, une stratégie de jeu totalement unique pour un concept original repris à l’identique et finalement toujours aussi sublime. Tout est dans le timing !

Du coup on s’amuse, évidemment. Que ce soit seul ou à plusieurs d’ailleurs, en se passant la manette (ou la PlayStation Portable) parce que l’autre joueur est “trop nul” ou tout simplement pour ne pas trop se lasser. On termine le jeu en une petite heure, voir deux, mais ce avec un plaisir constant. Pour un jeu de la gamme des Minis, c’est une vraie qualité. Reste qu’évidemment, visuellement, c’est vraiment simple voir archaïque, et que certains ne s’y retrouveront pas. Mais le petit effet gore sur les personnages ajoute un peu d’humour et un bon feeling à cet univers simple, mais très efficace qu’on aurait tort de prendre “pour un jeu amateur de plus”.

Si vous avez quelques petits euros à dépenser dans un jeu “passe-temps” qui traine dans votre interface PlayStation, Stick Man Rescue est un bon investissement. Si vous recherchez de l’artistique, de l’atmosphère, de l’univers, là par contre vous vous êtes clairement trompé de jeu. Vous voilà désormais au courant !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Une pensée sur “Stick Man Rescue

  • 18/02/2012 à 17:30
    Permalink

    J’avais essayé les premiers niveaux et le visuel affreux et les missions basiques m’avaient fait fuir. Je vais retenter le coup après ce test élogieux, surtout si ce n’est pas très long.

    Répondre

Laisser un commentaire